Paroles de Campeurs: l’histoire de Charles et Hélène au Nord de Fort Myers, FL.

sunbeltBlog_photo_4

«Le parc de VR Pioneer Village est devenu notre deuxième maison!»

Caravaniers passionnés par leur loisir, Charles Morier et Hélène Laplante, des résidents de Saint-Hubert, sur la rive sud de Montréal, ne pensaient jamais aimer un camping au point d’y acheter une maison de parc. C’est pourtant ce qu’ils ont fait à l’hiver 2016, après avoir loué le même emplacement pour leur caravane à sellette pendant 12 ans, au parc Pioneer Village RV Resort, à North Fort Myers, au sud-ouest de la Floride.

L’histoire d’amour entre le sympathique couple, aujourd’hui retraité, et cet établissement situé dans une région de rêve où passer l’hiver vaut la peine d’être racontée…

Sur la route

C’est l’acquisition de leur première tente «en toile», en 1962, qui a provoqué le coup de cœur de Charles et Hélène pour le camping. Ils ne s’en sont jamais remis! «Nous y avons pratiquement élevé notre famille», confie Charles, en exagérant un peu, bien entendu. Au fil des ans, ils ont testé pratiquement tous les types d’équipement, ont pris une pause du loisir en 1989, puis s’y sont remis dix plus tard en achetant leur première caravane à sellette. D’autres VR de ce type suivront.

En véhicule récréatif, en famille, puis en couple une fois les enfants élevés, les Laplante-Morier sont partis à la découverte de l’Amérique du Nord. «On a visité le Canada, d’un océan à l’autre, le Maine et les États de la Nouvelle-Angleterre, ainsi que tout le reste des États-Unis, à l’exception d’Hawaï et, étrangement, de l’Arkansas, où nous n’avons pas pu nous rendre à cause d’intempéries. Quant à la Floride, on y est allé presque à tous les ans depuis 1975», se rappelle Charles.

Un coup de foudre!

En 2008, dans le cadre d’un de leurs voyages annuels vers le Sunshine State, la route mène Charles et Hélène sur la côte ouest de l’État. Ils choisissent de s’arrêter au Pioneer Village RV Resort, un beau parc de VR de 500 emplacements. Et bam! Comme ça, le coup de foudre se produit! Le couple s’y sent bien dès sa première visite. Il apprécie l’atmosphère de l’établissement, ses infrastructures, sa localisation à proximité de toutes les commodités et de certaines des plus belles plages de l’État. «Et la chaleur! On est tellement confortable dans cette région» répète Charles, qui déteste visiblement les rigueurs de l’hiver québécois.

Pourquoi aller ailleurs?

Le couple ne vit pas son amour pour le Pioneer Village à moitié! Chaque année depuis leur visite initiale, Charles et Hélène ne manquent pas d’y séjourner. D’abord deux ou trois semaines, selon ce que leur permet leur horaire de travail et leurs divers projets de voyage en VR. Puis, deux ou trois mois, la flexibilité de la retraite rendant possible de vrais longs séjours. «L’an dernier, nous nous y sommes installés le 1er novembre et nous avons quitté le 13 avril. On en a vraiment profité. Et on a fait un grand changement : nous avons troqué notre emplacement de camping habituel pour la maison de parc voisine, que vous avons achetée. Il faut croire qu’on aime vraiment la place!», relate Charles, en riant.

Pourquoi Fort Myers ?

Quand Charles et Hélène ont eu un coup de cœur pour la côte ouest de la Floride, il y a dix ans, cette dernière était encore très peu connue des voyageurs québécois, plus familiers avec la côte atlantique de l’État (Fort Lauderdale, Hollywood, Miami, etc.). Charles Morier estime qu’on ne comptait à l’époque qu’un maximum de 2 % de caravaniers québécois au Pioneer Village. Tout pour plaire à Hélène, de nature plus solitaire. Au fil des ans, le profil des résidents et des locataires du parc de VR a bien changé. «Aujourd’hui, nous sommes plus de 40 % de Québécois. On est comme une grande famille! Et nous ne sommes pas les seuls à y avoir acheté une maison de parc. Plus de 100 autres Québécois ont fait de même» s’exclame Charles. Finalement, cette présence francophone plaît autant à Hélène qu’à lui!

Les deux se sont attachés à cette «famille d’hiver», qu’ils quittent à regret au printemps. Ils font des activités avec leurs «amis du Sud» et, ensemble, ils ont visité toutes les attractions de la région. «Il n’y a rien qu’on n’a pas vu!», lance Charles.

Tant qu’ils auront la santé, Hélène et lui souhaitent continuer de passer l’hiver dans le Sud au Pioneer Village. «On s’y sent chez nous», conclut Charles.

 

Destination Évasion: Découvrez le Toby’s RV à Arcadia, FL

sunbeltBlog_photo_3

En camping au pays des cowboys et des oranges:

Situé dans la jolie petite ville d’Arcadia, à proximité du pôle d’attraction de la côte ouest qu’est l’agglomération de Tampa/St. Petersburg/Clearwater, le parc de VR Toby’s RV Resort est devenu un incontournable pour bien des caravaniers, tant pour son atmosphère familiale que pour sa localisation idéale. Juste assez loin des grands centres pour offrir un caractère paisible, cet établissement abondamment gazonné de 406 emplacements, tous pourvus des trois services, offre un accès facile et rapide à ce qui fait la réputation du Sunshine State: ses plages immenses, ses restaurants, ses magasins et sa scène culturelle effervescente.

À voir à Arcadia:

Familièrement surnommée la «plus belle petite ville de Floride», Arcadia charme les visiteurs grâce à son centre-ville historique où se trouve la plus grande concentration d’antiquaires de tout l’État. Tout au long de l’année, à chaque quatrième samedi du mois, les vendeurs d’objets de qualité de toute la région prennent les rues d’assaut pour vendre leurs trésors. Un rendez-vous à ne pas manquer!

En ville, entre deux boutiques d’objets anciens se trouvent des cafés, un salon de thé et même un salon de crème glacée! À peine quelques kilomètres plus loin, c’est la campagne. On découvre des orangeraies paisibles et des cours d’eau tranquilles qu’ont adoptés les pêcheurs et les amateurs de canoë.

On dit qu’Arcadia trône au cœur du «cowboy country», une région de la Floride moins connue des touristes où se rencontrent le Sud traditionnel et le Far West. Des rodéos s’y tiennent régulièrement et les résidents sont nombreux à sortir coiffés de leur Stetson.

Dans les environs

Au volant de votre youyou, il vous est possible de rayonner dans les environs. Tampa et St. Petersburg s’imposent, bien sûr, mais il y a plus.

En vous dirigeant vers le nord-ouest, vous arrivez à Sarasota, une ville coup de cœur de bien des voyageurs sur la côte du golfe de la Floride. Renommée pour ses nombreux festivals, ses musées (dont celui du cirque!) et ses plages, elle vous conquerra grâce à son jardin botanique et à ses demeures à l’architecture spectaculaire. On y trouve également l’un des centres commerciaux les plus prestigieux de tout l’État, St. Armands Circle, de même que plusieurs magasins d’usine.

En allant vers le sud-ouest, vous atteindrez Fort Myers, appréciée notamment pour ses plages, son planétarium, son musée des sciences et son aquarium.

Au camping, des activités pour tous les goûts:

Plaisir et détente: voilà deux mots clefs pour qualifier ce qui vous attend lors de votre séjour au parc de VR Toby’s RV Resort. Comme vous êtes en droit de vous y attendre, les infrastructures y sont hors pair: piscine chauffée, spa, pavillon d’accueil, courts de tennis, salle d’exercice. Il ne manque rien! L’aire de pique-nique et de barbecue sera l’endroit idéal où partager un repas avec les invités qui viendront vous y visiter.

Comme il s’agit d’un parc du réseau Encore, les activités pouvant y être pratiquées sont nombreuses: mini-golf, pêche dans un étang ensemencé, billard, shuffleboard, artisanat, danse, aquaforme, vélo, randonnée dans des sentiers accessibles à partir du parc et bien plus encore. Impossible de s’y ennuyer! Puisque les animaux domestiques y sont admis, la promenade quotidienne de toutou s’y fera dans un cadre enchanteur durant tout le temps de votre séjour. Pour les jours où vous n’avez pas envie de conduire votre véhicule, quelques commerces, dont une épicerie et un restaurant, sont accessibles à pieds. Pratique!

Même si le site est animé et qu’une chaleureuse ambiance y règne, résultat de l’attitude amicale de tous les employés, les campeurs qui y ont séjourné vantent le calme et la propreté des lieux.

Par ailleurs, ce que les caravaniers aiment aussi d’Arcadia – et du Toby’s RV Resort – c’est que leur localisation un peu en retrait fait en sorte qu’on y évite le prix souvent exorbitant des établissements situés à proximité de la plage. De nos jours, ça compte!

Qu’en pensez-vous pour l’hiver prochain?

Pour obtenir davantage d’information ainsi que pour profiter de nos offres spéciales «nouveau client», il vous suffit de téléphoner au 1-844-785-1484. Nous nous ferons un plaisir de répondre à toutes vos questions et de prendre vos réservations en français! Vous lisez aussi l’anglais? Visitez RVontheGo.com!

Vous planifiez un voyage en VR aux États-Unis? 5 conseils à suivre avant le départ

capture1
Comme le font des milliers de caravaniers québécois dès que surviennent les premiers vrais froids d’automne, vous avez décidé de troquer la pelle, la tuque et les bottes pour la crème solaire, la casquette et les sandales de plage. Un premier hiver aux États-Unis, c’est vraiment emballant! Voici cinq petits conseils qui vous aideront à mieux préparer votre voyage. Bonne route!

1- Avant le départ, on s’assure que son véhicule récréatif est en ordre:

C’est une question de bon sens, on vous l’accorde, mais puisque vous aurez plusieurs
milliers de kilomètres à parcourir en allant vers les États-Unis, puis en sens inverse quelques mois plus tard, faire une mise au point complète de votre VR quelques semaines avant le départ est un incontournable. Rappelez-vous que la température et les conditions routières risquent de changer drastiquement d’un État à l’autre. Tout cela est éprouvant pour le VR.
Nous vous conseillons donc de faire appel à des professionnels spécialisés dans l’entretien et la réparation de VR. Ils sont les mieux formés pour effectuer un travail efficace.

Prenez également le temps de vérifier que tous les appareils (réfrigérateur, four à micro-ondes, cuisinière, chauffe-eau, etc.) fonctionnent bien et n’oubliez pas de rincer la tuyauterie et le réservoir d’eau fraîche.

2- On vérifie ses couvertures d’assurance:

Entendre parler d’assurance, ce n’est pas ce qu’il y a de plus joyeux, inutile de le nier. Mais rien n’est pire que d’avoir un ennui de santé aux États-Unis et de s’apercevoir, sur place, que l’on n’est pas assuré adéquatement. On a tous entendu des histoires d’horreur à ce sujet. Qui a besoin de ce stress supplémentaire?

Alors, on sort ses papiers, on passe un coup de fil et on vérifie si notre couverture médicale est appropriée. Les soins reçus dans les cliniques externes et dans les hôpitaux aux États-Unis sont très coûteux et les honoraires des médecins élevés, alors il est important de ne rien négliger. Tant qu’à y être, on prend aussi rendez-vous avec son médecin de famille pour renouveler ses prescriptions de médicaments, si nécessaire.

Subir un accident de la route sur le territoire américain et réaliser que la couverture d’assurance VR pour laquelle on avait opté était plus restrictive que l’on ne croyait, ce n’est pas jojo non plus. Relisez votre contrat et au besoin, téléphonez à votre assureur. Informez l’agent de la compagnie de vos projets de voyage afin de vous assurer que l’offre qui vous est faite cible parfaitement vos besoins. Il pourrait vous suggérer deux options intéressantes: augmenter votre assurance en responsabilité civile et contracter une assurance collision.

3- Sur la route, on se munit des bons accessoires:

Ça y est! C’est le grand départ! Sur la route, on est en contrôle: on a en main un itinéraire qui a fait ses preuves (il peut avoir été conçu par un organisme spécialisé, recommandé sur un forum de discussion pour caravaniers ou même créé par un ami snowbird expérimenté). On s’assure d’avoir à bord un GPS conçu pour les caravaniers – pas pour les camionneurs. Celui-ci vous guidera sur les meilleures routes: vous éviterez de vous retrouver sous un viaduc trop bas, par exemple, ou encore en direction du tunnel de Baltimore, où il est interdit de circuler avec des réservoirs de propane à bord.

Vous avez un téléphone intelligent ? Si vous comptez l’utiliser aux États-Unis, faites changer votre forfait avant le départ pour éviter des factures salées.

4- On passe les douanes sans tracas:

Vous avez vos passeports avec vous? Les papiers d’immatriculation du véhicule se trouvent a portée de main? Le carnet de vaccination de vos animaux de compagnie est valide et à jour? Vous devez répondre à l’affirmative à toutes ces questions pour passer les douanes américaines sans soucis.

La réglementation concernant l’entrée de produits alimentaires aux États-Unis change fréquemment, notamment en ce qui concerne la viande. Les fruits, les légumes et même la nourriture pour animaux domestiques peuvent aussi faire l’objet de restriction. Le site www.cbp.gov/ (en anglais) vous donne l’information à jour. Un conseil: comme les interdictions sont nombreuses et complexes et que les douaniers ont le droit de confisquer toute nourriture, optez pour la sécurité et préférez faire vos courses une fois la frontière franchie.

5- On n’en fait pas tout un plat si on s’est trompé:

Rien ne se passe tout à fait comme on le voudrait, la première fois. C’est pour ça qu’il est essentiel que vous vous donniez le droit à l’erreur. Des petites comme des plus grosses.

Vous auriez préféré prendre plus/ moins de temps pour vous rendre à destination? L’itinéraire ne vous a pas enchanté? Optez pour une alternative. Il en existe toujours!

Vous n’êtes jamais arrivés à vous sentir parfaitement à l’aise dans votre VR? Il est trop gros, trop petit, la configuration de l’habitacle ne vous convient pas finalement? C’est dommage, mais ça arrive parfois. Et ce qu’il y a de bien avec le matériel, c’est que ça se revend. Il vaut mieux accuser une perte que de voyager frustré pendant des années – voire même de cesser la pratique du loisir. Et puis, il existe tellement d’options aujourd’hui, comme par exemple choisir de louer ou même d’acheter une maison de parc dans le parc de VR Encore que vous avez tant aimé! C’est votre décision!

C’est plutôt la destination qui ne vous a pas séduite, malgré tout le bien que vous en avaient dit vos amis? Là aussi, vous pouvez changer. Par example, les côtes Est et Ouest de la Floride sont bien différentes l’une de l’autre. Et passer l’hiver en Arizona ou au Texas sont des options nouvelles qui gagnent en popularité. Et rien ne vous oblige à rester au même endroit pendant 4 mois. Vous pouvez changer! Après tout, n’est-ce pas là l’un des avantages du caravaning?

Pour plus d’information sur les parcs de VR Encore, visitez: RVontheGo.com

Bonne route!

Des adresses utiles :

Pour passer les douanes américaines avec son animal de compagnie :

► www.cdc.gov/animalimportation/dogs.html

► www.cdc.gov/animalimportation/BringingAnimalToUs.html

Pour savoir quels aliments peuvent traverser les frontières et lesquels sont strictement interdits :

► www.cbp.gov/

Pour en apprendre davantage sur l’assurance automobile :

► www.saaq.gouv.qc.ca