Les trésors d’Arcadia et les beautés du lac Okeechobee en Floride!

sunbeltblog_photo_8-1

Vous avez choisi de passer l’hiver sur la côte du Golfe de la Floride, près de Fort Myers ou de Sarasota, par exemple? Pour pimenter l’un de vos weekends sous le soleil, nous vous proposons une escapade originale dans la petite ville d’Arcadia. Un conseil: gardez de la place dans le coffre de votre voiture ou de votre VR car vous pourriez rapporter quelques trésors!

Vous avez plutôt choisi le Sud de la côte Atlantique comme point d’ancrage ou encore, vous ne voyez pas d’inconvénient à faire un peu plus de route? Nous vous suggérons alors une sortie sur les rives du lac Okeechobee. Videz la mémoire de votre appareil photo avant de partir car vous prendrez des clichés toute la journée tant la nature y est resplendissante!

Arcadia et ses antiquités!

Coquette ville d’un peu plus de 7 500 habitants située dans le comté de DeSoto, au sud-ouest de de la Floride, à l’intersection de la US 17 et de la route d’État 70, Arcadia siège au cœur d’une région du Sunshine State connue pour son passé agricole. La canne à sucre et les agrumes y sont d’ailleurs encore cultivés, comme en témoignent les champs et les orangeraies, nombreux à proximité.

Même si la nature se fait invitante, avec ses cours d’eaux paisibles navigables en canot et boisés parfaits pour la randonnée, les visiteurs se rendent à Arcadia avant tout pour en voir le centre-ville historique, où est concentré un nombre record de marchands d’antiquités.

Voyez-vous, à cause de la présence de tous ces objets d’une autre époque, planifier une excursion à Arcadia, c’est un peu comme organiser un court voyage dans le temps, loin de l’effervescence des grands centres, dont on peut apprécier la modernité en temps normal, mais qu’il fait bon quitter à l’occasion pour un univers plus traditionnel. Et puisqu’Arcadia s’autoproclame «la plus belle petite ville de Floride», rien de mieux qu’une visite pour vérifier si vous êtes d’accord avec l’affirmation!

Le meilleur moment pour s’y rendre est le quatrième samedi du mois, alors qu’une grande foire d’antiquités y est organisée, de 8h à 15h. Jusqu’à 120 antiquaires indépendants se joignent aux commerçants locaux pour y présenter leurs précieuses marchandises. Les amateurs de toute la Floride s’y donnent rendez-vous très tôt en matinée et ils profitent de leur passage pour prendre le lunch dans l’un des cafés de la ville.

Si vous décidez d’y aller et que vous aimez votre visite, sachez qu’Arcadia vous réserve d’autres surprises. Plusieurs rodéos y sont présentés, notamment en mars et à l’automne, et des défilés de toutes sortes sont inscrits au calendrier, tout au long de l’année.

Lors de votre passage, n’oubliez pas de visiter notre beau parc de VR Toby’s, situé directement à Arcadia. De nombreux Québécois ont fait de cet établissement de 406 emplacements leur second chez soi. Profitez de votre passage pour faire une pause relaxation au bord de la piscine et détendez-vous dans le bain à remous. Faites comme chez vous!

Grande nature à Okeechobee

Vous aimez la pêche, les promenades en bateau et, surtout, le vélo et la randonnée dans des sentiers panoramiques? Si c’est le cas, faites un saut à une centaine de kilomètres à l’est d’Arcadia, dans la portion nord des Everglades, là où se trouve la petite ville d’Okeechobee, un lieu de villégiature érigé sur les rives du majestueux Lake Okeechobee, le «Big O», comme le surnomment les locaux. Cette véritable mer intérieure, le «cœur liquide» de la Floride, est le plus grand lac d’eau fraîche de la Floride et le deuxième plus grand de tous les États-Unis, après le lac Michigan.

On planifie une excursion au lac Okeechobee si l’on veut passer une journée à marcher ou à faire du vélo dans un cadre idyllique. Il faut savoir qu’autour du lac se trouve un sentier de randonnée panoramique de 220 kms, en grande partie pavé et construit au sommet de la digue Herbert Hoover, haute de 35 pi. Vue spectaculaire assurée!

Toute l’année, mais encore plus l’automne et l’hiver, on peut y admirer une faune aussi colorée que variée: plusieurs espèces d’oiseaux, entre autres des aigrettes et des hérons, des dindons sauvages et même des lamantins et… des alligators. On est en Floride après tout!

Si l’aventure vous intéresse, sachez que les sentiers panoramiques de la partie nord du lac, là où se trouve la ville d’Okeechobee, ont la réputation d’être les plus accessibles et d’offrir les points de vue les plus saisissants sur les paysages naturels environnants. Comme pour toute sortie en nature dans la région, il est conseillé de se munir de crème solaire et de chasse-moustiques et de s’en enduire généreusement avant le départ.

Bonnes vacances!

 

Paroles de Campeurs: L’histoire de Brigitte Dupras et Jean-Claude Thibault à Pompano Beach

Photo---160722-(FR)-Blog-Testimonial_V1.3

La Floride en VR!

Le Sunshine State, Brigitte Dupras et son mari Jean-Claude Thibault le connaissaient bien, pour l’avoir visité à plusieurs reprises au cours de leur vie. Toutefois, jusqu’à l’an dernier, ils n’avaient jamais opté pour le camping comme mode d’hébergement, pour la simple et unique raison qu’ils ne possédaient pas de véhicule récréatif. Il était temps de changer les choses!

La petite histoire:

Résidents de Laval, les Dupras-Thibault ont toujours mené une vie très active. Parents de trois enfants, aujourd’hui adultes, ils ont possédé un temps une tente-caravane, puis une tente (oui, dans cet ordre!) et même un bateau, dans lesquels ils ont passé de belles vacances en famille.

Même si les enfants ont grandi, le couple ne s’est pas assagi pour autant. Brigitte travaille présentement à mi-temps comme animatrice pour l’organisme communautaire La Clé des champs, qui offre des services aux personnes souffrant de troubles anxieux. Après avoir longtemps été à l’emploi d’Hydro-Québec, Jean-Claude, quant à lui, est maintenant un retraité qui a la bougeotte.

Sur la route:

À l’automne 2015, Brigitte et Jean-Claude ont eu la piqûre du caravaning. « À force de parler voyage, on a eu le goût de s’acheter un véhicule récréatif, raconte Brigitte. On s’est rapidement entendu sur une chose: on ne voulait pas du neuf. On a opté pour le très usagé en achetant une autocaravane Triple E 1986 en bon état. Elle nécessitait tout de même quelques réparations, comme on pouvait s’y attendre. Nous les avons faites faire sans tarder ».

Pour leur premier voyage, le couple a misé sur un classique, un séjour de cinq semaines sur la côte Atlantique de la Floride, en y ajoutant toutefois un élément surprise: le père de Brigitte, un dynamique octogénaire féru de voyages lui aussi, serait de la partie.

Après avoir fait un peu de recherche, le trio choisit comme point d’ancrage le Parc de VR Breezy Hill, un établissement de 587 emplacements situé à Pompano Beach, tout près de Fort Lauderdale et à quelques kilomètres de plages magnifiques. Le père de Brigitte, un habitué de longue date de la Floride, savait que l’endroit avait très bonne réputation.

Les trois complices prennent la route du soleil au début février 2016. Jean-Claude prend le volant du VR, alors que son épouse et son père le suivent à bord d’une voiture. « Nous avons fait le trajet en quatre jours, à notre rythme. Nous n’étions pas pressés, alors je considère que ça s’est bien déroulé », relate Brigitte.

Cinq semaines au soleil!

Leur séjour au soleil d’un peu plus d’un mois a passé en un clin d’œil. Les voyageurs se sont immédiatement sentis bien accueillis au Parc de VR Breezy Hill, qu’ils ont jugé «beau, bien entretenu et juste assez grand pour qu’on s’y sente chez soi».

Le calendrier d’activités de l’établissement, toujours bien garni, a comblé les deux hommes. Du début à la fin à des vacances, des jeux de cartes, de même que des parties de billard et de shuffleboard, ont égayé leur quotidien. Brigitte s’est joint à eux au moment d’aller à la plage et elle n’a manqué aucune partie de golf, les terrains étant nombreux non loin du camping.

«En arrivant au parc de VR au mois de février, on a eu l’impression que l’on s’intégrait dans une grande famille, puisque de nombreux caravaniers y séjournaient depuis le début de l’hiver», analyse Brigitte. Celle-ci estime qu’au moment où ils y sont allés, environ la moitié des occupants du camping étaient des Québécois francophones. «L’ambiance était excellente, vraiment très chaleureuse», note-t-elle, ravie.

Et l’an prochain?

Les Dupras-Thilbaut comptent-ils renouer avec la Floride l’hiver prochain? Ils n’ont pas encore pris de décision. «Pour l’instant, tout est ouvert… On étudie plusieurs options. Il y a tellement d’endroits à découvrir!», s’exclame Brigitte. «Tout ce que je sais, c’est que personnellement, je fixe la durée maximale de notre séjour à deux mois. Plus longtemps, je m’ennuierais trop des enfants!».

 

Destination Évasion: Découvrez le Breezy Hill à Pompano Beach, FL

sunbeltBlog_photo_7

Pour l’ambiance, la localisation… et la chaleur!

De nombreux caravaniers québécois ont fait du Parc de VR Breezy Hill, situé à Pompano Beach sur la côte Atlantique de la Floride, leur résidence secondaire. On les comprend! Cet établissement de 594 emplacements à l’ambiance décontractée, situé à quelques 16 kms des côtes, possède tous les atouts pour séduire les vacanciers.

Pompano Beach: la Floride de rêve:

Cinq kilomètres de plages de sable blond, la nature à profusion, une scène culturelle dynamique au calendrier ponctué de festivals: oui, la jolie ville de Pompano Beach a tout pour plaire. Sa taille humaine – un peu plus de 100 000 habitants – y est surement pour quelque chose et c’est sans compter sur sa localisation idéale, à mi-chemin entre Palm Beach et Miami et à quelques kilomètres au nord de Fort Lauderdale. Tant les événements sportifs à ne pas manquer que les grands spectacles et les restos à fréquenter, tous se trouvent à proximité, tout comme les services essentiels, tels les hôpitaux et les cliniques médicales, par exemple, ce qui peut être précieux en cas d’ennui de santé.

Surnommée «le cœur de la Gold Coast», Pompano Beach a su cultiver sa personnalité propre en misant sur ses attraits distinctifs. Son centre-ville historique, ses galeries d’art et ses musées sont autant d’incontournables à visiter. Les gens actifs y trouveront leur compte eux aussi! On y compte pas moins de 50 parcs locaux où il fait bon marcher, un golf et des terrains de tennis, un immense quai de pêche et, à quelques coups de palmes, un magnifique récif de corail qu’il est possible d’explorer en plongée libre ou sous-marine.

Pour se rendre à Pompano Beach et au Parc de VR Breezy Hill, aucun problème : le parc est facilement accessible à partir de la I-95 et de la Florida Turnpike, ce qu’apprécient particulièrement les voyageurs.

Un Parc de VR que l’on adopte d’emblée:

Bien tenu, propre et animé par un comité de loisirs enthousiaste, le Parc de VR Breezy Hill propose une panoplie d’activités: mise en forme, jeux de cartes et d’adresse, danse, artisanat, cours de langue, de peinture et de yoga: il y en a vraiment pour tous les goûts. Les infrastructures de qualité, tels le pavillon d’accueil, les deux piscines, la bibliothèque et la laverie, invitent à passer du temps sur le site. Les terrains de pétanque – un loisir dont les adeptes sont nombreux au Breezy Hill – viennent tout juste d’être refaits!

Vous verrez, l’esprit communautaire qui y règne, encouragé par les employés serviables et amicaux, fait qu’on s’y sent comme chez soi très rapidement. Et l’on s’y sent en sécurité, aussi, le parc étant protégé par une barrière d’entrée électronique.

La vie quotidienne au Breezy Hill est grandement facilitée par le fait que ce Parc de VR soit près de tout. Ainsi, à moins de deux kilomètres, se trouvent plusieurs magasins à grande surface, des épiceries et une quincaillerie. Avouons-le, la belle température – on parle ici d’une moyenne de 23oC en janvier – rend également la vie plus douce!

Vous êtes prévenu: réserver un premier séjour au Parc de VR Breezy Hill, c’est risquer de se créer une bien belle dépendance!

Qu’en pensez-vous pour l’hiver prochain?

Pour obtenir davantage d’information ainsi que pour profiter de nos offres spéciales «nouveaux clients», il vous suffit de téléphoner au 1-844-785-1484. Nous nous ferons un plaisir de répondre à toutes vos questions et de prendre vos réservations en français! Vous lisez aussi l’anglais? Visitez RVontheGO.com!

Á très vite!

Comment bien choisir son lieu de vacances en Floride?

Floride: quelle côte choisir cet hiver?

Votre hiver sous le soleil de la Floride, vous en rêvez depuis des mois. Voilà, cette fois c’est vrai, dès que novembre pointera le bout du nez, vous prendrez la route du Sud. Au fait, en direction d’où, exactement? Dans le sud Est des États-Unis, en Floride, soit, mais sur la côte Est ou sur la côte Ouest? Vous avez étudié la carte et parlé à des amis Snowbirds, mais rien n’y fait, vous n’avez pas encore décidé. Voici trois petits avantages pour chaque option qui pourront peut-être vous être utiles.

LA COTE EST:

1/ Ici, on parle français!

La côte Atlantique de la Floride – plus spécifiquement la région comprise entre Fort Lauderdale, au Nord, et Miami, plus au sud – attire les voyageurs québécois depuis des décennies, quel que soit leur choix d’hébergement. Ainsi, de novembre à avril, le français se parle et s’entend dans bien des hôtels, des motels et, bien sûr, des campings et des parcs de VR. Si vous avez envie de fraterniser avec des Tremblay et des Lemieux tout l’hiver dans un cadre enchanteur, c’est l’endroit où aller!

Dans ce secteur de la côte Est de la Floride, vous trouverez des cliniques médicales offrant un service en français, de même que des services bancaires, des restaurants, des cafés, des marchés aux puces, des golfs et tutti quanti. Ceci peut s’avérer rassurant si vous parlez peu l’anglais. Il vous sera aussi possible d’assister à des spectacles en français et d’acheter des magazines et des journaux publiés dans la langue de Molière. Vous vous y sentirez chez vous… au soleil et tout près de l’océan!

2/ Des agglomérations dynamiques:

La côte Est, c’est aussi de grandes villes bouillonnantes d’énergie, en commençant par Fort Lauderdale, la « Venise de l’Amérique », avec sa scène culturelle de qualité et ses plages propres et sécuritaires, ainsi que Miami et son architecture colorée, ses loisirs et sa gastronomie ethnique. Pour avoir aisément accès à une vie urbaine trépidante, c’est l’option à choisir! Entre ces deux pôles d’attractions, Hollywood, Palm Beach, Vero Beach et même Daytona, plus au nord, tirent leur épingle du jeu en offrant une culture locale distinctive et, dans certains cas, davantage de calme.

3/ Oh! Des vagues!

La Floride vous attire à cause de son climat et… de ses plages? Sachez que sur la côte Est, les vagues sont beaucoup plus spectaculaires que sur la côte du golfe du Mexique. Elles sont hautes, fortes et prises d’assaut par les amoureux des sports de glisse, que l’on peut regarder pendant des heures pratiquer leur sport favori, allongé sur notre chaise de plage. Les fanas de la côte Est de l’État répètent que de voir le soleil se lever sur l’une des magnifiques plages de la région est l’un des bonheurs de la vie dont il ne faut pas se priver.

LA COTE OUEST:

1/ Un jardin secret:

Moins connue des Québécois – quoi que cela soit tranquillement en train de changer – la côte Ouest de la Floride ne propose pas d’ilots francophones, comme Hollywood, sur la côte Est. On y entend donc parler français à l’occasion, mais pas autant. Si vous êtes à la recherche d’un vrai dépaysement, vous serez ravis! Les Snowbirds québécois qui y passent la saison froide se répartissent un peu partout le long du golfe du Mexique, à proximité ou directement dans les splendides villes de Naples, Fort Myers, Sarasota, Fort Myers, Sanibel, St. Petersburg, Clearwater et la très moderne Tampa, la principale agglomération de l’ouest, avec ses 2 millions d’habitants.

2/ Des paysages à couper le souffle:

Du sable blanc, des palmiers et parfois même, sous l’eau, des lamantins: la côte Ouest et sa nature plus sauvage en met plein la vue aux voyageurs, qui redemandent de ces paysages moins bétonnés que sur la côte Est. Les plages qui s’étirent jusqu’aux abords des villes sont régulièrement citées comme étant les plus belles de l’État. Par chance, les panoramas urbains valent eux aussi le coup d’œil, la côte du golfe possédant des attraits culturels remarquables, dont le fascinant Salvator Dali Museum, à St. Petersburg, l’un des musées les plus populaires de Floride.

3/ Un rythme de vie différent:

L’hiver, la nature se repose et c’est ce que vous avez le goût de faire vous aussi? Moins développée, la côte Ouest est idéale pour y passer des mois tranquilles, l’ambiance de ses stations balnéaires y étant plus calme que sur la côte Atlantique. Parfait pour y pratiquer la pêche et le golf avant de regarder le soleil se coucher sur le golfe du Mexique. Ici, les fêtes d’étudiants se font rares et parmi les visiteurs, on compte de nombreux habitués qui s’y rendent, année après année, tout simplement pour relaxer sereinement au soleil. Ils apprécient le fait que les attraits y soient plus concentrés qu’à l’Est et jurent que les restaurants y sont les meilleurs de l’État, particulièrement ceux donnant directement sur la plage.

De toutes les activités de bord de mer pratiquées sur la côte du Golfe du Mexique, la plus populaire est incontestablement la recherche de coquillages. Certaines plages – notamment celles des îles Sanibel et de Captiva Islands, toutes deux accessibles par un pont à péage – peuvent compter jusqu’à 400 sortes différentes. Les plus rares sont évidemment les plus prisées ! Pour vous y adonner, n’oubliez pas d’apporter un sceau ou un filet et portez des chaussures ou des sandales pour éviter de vous couper les pieds. Une fois la cueillette terminée, vous pouvez terminer doucement la journée en visitant le Bailey-Matthews National Shell Museum, un petit musée fort sympathique consacré aux coquillages de toutes les mers du monde.

Si vous avez de jeunes enfants ou que vous accueillez vos petits-enfants pour quelques jours, ces derniers se plairont à coup sûr sur la côte Ouest ! Ils pourront passer des heures à faire des châteaux de sable sur les plages paisibles et généralement plus recluses qu’à l’Est. De plus, pour nager, la côte du Golfe, c’est le paradis, les vagues plus douces étant rassurantes pour les nageurs moins expérimentés ou plus craintifs.

LE CHOIX EST FAIT?

Votre cœur balance encore?

Vous n’avez toujours pas pris votre décision? Bien des habitués de la Floride affirment que le choix de la ville et de l’établissement où vous séjournerez importe davantage que celui de la côte et que les plages sont magnifiques partout, alors faites-vous confiance! Les risques d’erreurs sont bien minces. De plus, si vous partez en VR, tout est ouvert! Rien ne vous empêche de passer deux mois sur la côte Est, puis deux autres mois sur la côte Ouest. Ou vice-versa. Au total, 38 campings et parcs de VR du réseau Encore sont établis en Floride. Vous avez l’embarras du choix! Trouvez votre parc de VR coup de cœur sur RVontheGO.com!

Rester c’est exister, mais voyager c’est vivre!” (Gustave Nadaud)

 

Idées Excursions: Harlingen, au Sud du Texas

sunbeltblog_photo_5-1

Vous planifiez de passer l’hiver dans le Sud du Texas, par exemple au parc de VR Victoria Palms, à Donna? Pourquoi, alors, ne pas prévoir une excursion d’une journée dans la jolie ville d’Harlingen?

Située au cœur de la vallée du Rio Grande, à quelques 50 km du Golfe du Mexique, Harlingen est connue avant tout parce qu’on y trouve l’un des neuf sites du réputé World Birding Center, le Harlingen Arroyo Colorado. Que vous soyez un ornithologue expert ou que vous n’ayez jamais observé d’oiseaux de votre vie, vous adorerez votre visite dans cet endroit extraordinaire.

Pourquoi observer les oiseaux ici?

Il faut savoir que la région du Rio Grande, au Sud du Texas, est reconnue comme étant le meilleur endroit où observer des oiseaux aux États-Unis. Plusieurs espèces rares et bien souvent menacées, telle la majestueuse grue blanche, s’y arrêtent lors de leur migration annuelle, alors que d’autres, comme le geai vert, un magnifique petit passereau, y vivent en permanence.

Environ 540 espèces d’oiseaux ont été répertoriées dans la région et chaque année, plus de 40 000 visiteurs des quatre coins du monde s’y rendent pour les observer en milieu naturel.

Le Harlingen Arroyo Colorado

On considère le Harlingen Arroyo Colorado comme étant la porte d’entrée des neufs sites du World Birding Center, puisqu’il est facilement accessible à partir des autoroutes US 77 et US 83.

Établi au cœur même de la ville d’Harlingen, l’endroit a la particularité d’avoir été érigé sur le site de deux parcs naturels différents, le Hugh Ramsey Nature Park, à l’est, et le Harlingen Thicket Nature Park, à l’ouest. Tous deux longent la rivière Arroyo Colorado (le mot espagnol arroyo signifie courant). Leurs sentiers de randonnée, relativement courts (2,5 km dans chacunes des sections) et toujours bien entretenus, sont accessibles gratuitement tous les jours, du lever au coucher du soleil.

Quel que soit le point de départ de votre visite (on trouve un stationnement dans chacune des deux parties), vous êtes sûr de pénétrer chaque fois dans un endroit qui semble hors du temps. Ici, le calme règne et la nature reprend ses droits.

L’observation d’oiseaux, mais aussi de papillons, de petits mammifères et de reptiles, est à son meilleur dans la section du Hugh Ramsey Nature Park, entièrement boisée. Pour favoriser la biodiversité, arbres, arbustes, plantes et fleurs ont été plantés un peu partout et l’endroit est maintenu en parfait état par des employés et des bénévoles inspirés par la mission du World Birding Center.

La section ouest, Harlingen Thicket, moins densément boisée, vaut elle aussi la visite, puisqu’on peut également y observer là de nombreuses espèces d’oiseaux et de papillons.

On conseille vivement aux visiteurs d’apporter avec eux de l’eau, du chasse-moustique et de la crème solaire et de toujours rester dans les sentiers. Un centre des visiteurs de deux étages, d’une superficie de 674 m2 (soit 7 250 pi2) est présentement en construction au Hugh Ramsey Nature Park.

(Pour info : www.theworldbirdingcenter.com/harlingen.html)

D’autres idées d’excursions

Bien d’autres excursions sont possibles à partir d’un point d’ancrage dans le Sud du Texas, à commencer par une journée inoubliable à South Padre Island. Cette station balnéaire se trouve à l’extrême pointe sud de l’état, sur Padre Island, entre Port Isabel et Corpus Christi, à environ 200 km dans le Golfe du Mexique. N’ayez crainte, l’île est reliée au continent par un point-jetée.

L’endroit a des allures de paradis sur Terre avec ses 54 km de plage de sable blanc, ses eaux chaudes et ses réserves naturelles où l’on peut observer oiseaux (encore !) et tortues. Tout le monde y trouvera son compte: on peut y pêcher, y visiter un phare, y pratiquer de nombreuses activités nautiques (il est facile de louer de l’équipement sur place), y faire de la randonnée, s’amuser dans un immense parc aquatique et finir cela à l’une des bonnes tables de la ville, sur fond de coucher de soleil.

Vous avez envie d’une sortie plus culturelle? Mettez alors à l’agenda une visite à l’International Museum of Art & Science (IMAS), à McAllen, toujours au Sud du Texas. Le plus important musée de la région à se consacrer à l’art et à la science propose aux visiteurs des expositions temporaires aux thèmes fascinants. Par exemple, Here be dragons, à l’affiche jusqu’au 5 septembre, explore la représentation du dragon dans l’art, la littérature, le folklore, la religion, l’histoire et la science. Le prix d’entrée pour un adulte est de 7$US (5$ pour les 55 ans et plus).

Alors, vous nous y rejoignez l’hiver prochain?