Paroles de Campeurs: L’histoire de Brigitte Dupras et Jean-Claude Thibault à Pompano Beach

Photo---160722-(FR)-Blog-Testimonial_V1.3

La Floride en VR!

Le Sunshine State, Brigitte Dupras et son mari Jean-Claude Thibault le connaissaient bien, pour l’avoir visité à plusieurs reprises au cours de leur vie. Toutefois, jusqu’à l’an dernier, ils n’avaient jamais opté pour le camping comme mode d’hébergement, pour la simple et unique raison qu’ils ne possédaient pas de véhicule récréatif. Il était temps de changer les choses!

La petite histoire:

Résidents de Laval, les Dupras-Thibault ont toujours mené une vie très active. Parents de trois enfants, aujourd’hui adultes, ils ont possédé un temps une tente-caravane, puis une tente (oui, dans cet ordre!) et même un bateau, dans lesquels ils ont passé de belles vacances en famille.

Même si les enfants ont grandi, le couple ne s’est pas assagi pour autant. Brigitte travaille présentement à mi-temps comme animatrice pour l’organisme communautaire La Clé des champs, qui offre des services aux personnes souffrant de troubles anxieux. Après avoir longtemps été à l’emploi d’Hydro-Québec, Jean-Claude, quant à lui, est maintenant un retraité qui a la bougeotte.

Sur la route:

À l’automne 2015, Brigitte et Jean-Claude ont eu la piqûre du caravaning. « À force de parler voyage, on a eu le goût de s’acheter un véhicule récréatif, raconte Brigitte. On s’est rapidement entendu sur une chose: on ne voulait pas du neuf. On a opté pour le très usagé en achetant une autocaravane Triple E 1986 en bon état. Elle nécessitait tout de même quelques réparations, comme on pouvait s’y attendre. Nous les avons faites faire sans tarder ».

Pour leur premier voyage, le couple a misé sur un classique, un séjour de cinq semaines sur la côte Atlantique de la Floride, en y ajoutant toutefois un élément surprise: le père de Brigitte, un dynamique octogénaire féru de voyages lui aussi, serait de la partie.

Après avoir fait un peu de recherche, le trio choisit comme point d’ancrage le Parc de VR Breezy Hill, un établissement de 587 emplacements situé à Pompano Beach, tout près de Fort Lauderdale et à quelques kilomètres de plages magnifiques. Le père de Brigitte, un habitué de longue date de la Floride, savait que l’endroit avait très bonne réputation.

Les trois complices prennent la route du soleil au début février 2016. Jean-Claude prend le volant du VR, alors que son épouse et son père le suivent à bord d’une voiture. « Nous avons fait le trajet en quatre jours, à notre rythme. Nous n’étions pas pressés, alors je considère que ça s’est bien déroulé », relate Brigitte.

Cinq semaines au soleil!

Leur séjour au soleil d’un peu plus d’un mois a passé en un clin d’œil. Les voyageurs se sont immédiatement sentis bien accueillis au Parc de VR Breezy Hill, qu’ils ont jugé «beau, bien entretenu et juste assez grand pour qu’on s’y sente chez soi».

Le calendrier d’activités de l’établissement, toujours bien garni, a comblé les deux hommes. Du début à la fin à des vacances, des jeux de cartes, de même que des parties de billard et de shuffleboard, ont égayé leur quotidien. Brigitte s’est joint à eux au moment d’aller à la plage et elle n’a manqué aucune partie de golf, les terrains étant nombreux non loin du camping.

«En arrivant au parc de VR au mois de février, on a eu l’impression que l’on s’intégrait dans une grande famille, puisque de nombreux caravaniers y séjournaient depuis le début de l’hiver», analyse Brigitte. Celle-ci estime qu’au moment où ils y sont allés, environ la moitié des occupants du camping étaient des Québécois francophones. «L’ambiance était excellente, vraiment très chaleureuse», note-t-elle, ravie.

Et l’an prochain?

Les Dupras-Thilbaut comptent-ils renouer avec la Floride l’hiver prochain? Ils n’ont pas encore pris de décision. «Pour l’instant, tout est ouvert… On étudie plusieurs options. Il y a tellement d’endroits à découvrir!», s’exclame Brigitte. «Tout ce que je sais, c’est que personnellement, je fixe la durée maximale de notre séjour à deux mois. Plus longtemps, je m’ennuierais trop des enfants!».

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.