Trucs & Astuces en VR: Planifier ses vacances et son budget !

92038942-edited

Même si les campeurs ont soif d’aventure, il est quand même important de suivre une ligne directrice dans vos périples, même vous en vous donnant de la latitude.

  • Pourquoi il est important de planifier son voyage en VR
  • Douanes : ce qu’il faut savoir
  • Voyager sans se ruiner
  • Comment faire durer ses ressources plus longtemps
  • Économiser en roulant, c’est possible
  • Trucs de campeurs

Pourquoi est-ce important de planifier son voyage en VR?

La situation sur les terrains de camping n’est plus ce qu’elle était il y a une quinzaine d’années : victimes de leur popularité croissante, le taux d’occupation des terrains oscille entre 90% et 95%, et affichent parfois complet pendant la haute saison (juillet-août, et la fin de semaine de la St-Jean). Il vaut donc mieux réserver un emplacement que de gâcher ses vacances en ne rencontrant que des terrains pleins. La préparation s’avère tout aussi importante lors de longs périples, alors que les deux facteurs les plus importants sont le temps et l’argent. Plus le kilométrage est élevé, plus il y a de questions à se poser : en combien de jours prévoyez-vous vous rendre à destination? Avez-vous pris en compte les moments de pause, les repas, les embouteillages? Avez-vous prévu du temps de conduite raisonnable, ou pensez-vous conduire 13 heures par jour? Se poser ces questions (et y répondre) relève d’une bonne préparation.

(…)

Douanes : ce qu’il faut savoir

Depuis le 1er juin 2009, il est obligatoire pour tout voyageur adulte entrant aux États-Unis d’avoir un passeport en sa possession. Pensez-y à l’avance si vous ne voulez pas débourser des frais de dernière minute pour obtenir votre passeport à temps. Toutefois, si vous prévoyez entrer sur le territoire des Etats-Unis uniquement par voie terrestre ou maritime, le permis de conduire Plus de la SAAQ vous permettra de voyager chez nos voisins du Sud à moindres coûts. La SAAQ ne délivre plus ce permis, mais il demeure valide jusqu’à sa date d’expiration. Un long séjour de planifié aux États-Unis ? Si vous prévoyez passer l’hiver aux États-Unis afin de fuir la chute du mercure, renseignez-vous sur les deux règles des 182 jours :

  • Pour conserver vos privilèges de l’assurance maladie, vous ne devez pas séjourner hors de la province plus de 182 jours dans la même année.
  • Les séjours de plus de 182 jours aux Etats-Unis vous font passer du statut d’étranger non-résident à celui d’étranger résident statut qui vous oblige à produire un rapport d’impôt au gouvernement américain.

Pas de panique cependant, en prouvant que vous payez des impôts au gouvernement canadien et que vos liens avec le Canada sont plus étroits qu’avec les Etats-Unis, vous pouvez être exempté de ce rapport d’impôt. Il suffit alors de remplir le formulaire Closer Connections Exception Statement For Aliens (seulement disponible en anglais) et l’envoyer au fisc américain pour être libre de ce souci. Évitez les surprises aux douanes, sachez ce que vous pouvez apporter. Les gens qui traversent les douanes ont l’obligation de déclarer toute la marchandise qu’ils importent. À la frontière canado-américaine, les règles diffèrent entre les douanes canadienne et américaine et il faut être très vigilant.

  • Les fruits et légumes frais doivent avoir une preuve d’origine pour avoir une chance de traverser la frontière. (Conservez l’emballage ou l’étiquette qui se retrouve sur les produits).
  • Chaque année, certaines variétés peuvent être interdites si elles sont susceptibles d’être atteinte d’une maladie.
  • Même les aliments qui peuvent passer la frontière canado-américaine le sont souvent pour une certaine quantité. Si vous dépassez cette quantité, vos devrez débourser taxes et tarifs de douanes vos achat. Informez-vous!
  • Pour connaître les aliments, animaux et plantes qui ne peuvent entrer aux États-Unis, suivez ce lien: http://airs-sari.inspection.gc.ca/AIRS_External/francais/decisions-fra.aspx
  • Pour joindre le service à la clientèle du US Customs and Border Protection : (202) 354-1000 ou (202) 227-5511

Pour plus d’information, consultez les articles de la Bibliothèque FQCC. Seuls les membres de la FQCC inscrits à FQCC.ca, ont le privilège de consulter ces documents. Voici quelques suggestions d’articles qui pourraient vous intéresser.

  • Les Associations touristiques du Québec
  • Un document d’une trentaine de pages pour bien planifier votre voyage et votre séjour en camping.
  • Offices de tourisme en Amérique du Nord

Voyager sans se ruiner

Plusieurs astuces permettent de faire rimer économie avec confort lors de voyages à bord d’un véhicule récréatif. Les habitudes à prendre dépendront de la façon dont on voyage. Ainsi, le temps d’autonomie en VR dépendra du nombre de personnes à bord du véhicule récréatif, de nos habitudes de vie et de notre consommation générale. Normalement, une personne qui fait attention devrait être autonome jusqu’à 4 jours sans problème.

  • Si l’emplacement comporte des branchements en électricité et de l’alimentation en eau, les réserves sont presque infinies.
  • Si on voyage en mode autonome, il faut agir de manière un peu plus réfléchie, comme on dépend des batteries et des réserves d’eau (le plus souvent entre 40 et 50 gallons).

Comment faire durer plus longtemps ses ressources

  • Prendre sa douche en fermant l’eau lors du savonnage.
  • Un bac d’eau dans l’évier de cuisine, pour se laver les mains ou les légumes d’abord, et pour vidanger la toilette quand l’eau est devenue sale.
  • Fermer les lumières le plus souvent possible quand on ne les utilise pas.
  • Utiliser l’éclairage au néon si possible plutôt que des ampoules à incandescence, puisque les néons consomment de 5 à 7 fois moins d’énergie. L’installation d’un système d’éclairage DEL peut apporter des économies d’énergie supplémentaires appréciables.
  • Faire davantage cuire la nourriture sur le gaz propane, afin d’économiser de l’électricité.

Économiser en roulant en VR, c’est possible

On sauve sur le coût d’hébergement : un bel emplacement de camping peut coûter environ 35$ par jour, alors qu’une chambre d’hôtel peut facilement coûter 100$ par jour pour un VR. De plus, on se sent chez soi, dans ses propres affaires.

Le coût d’achat est important, mais, surtout si on a choisi un petit modèle, le coût de déplacement n’est pas si important comparativement à une voiture, à l’avion ou au train.

On popote! En disposant de son propre frigo et de sa propre nourriture et en évitant de toujours manger au restaurant, on réalise de grandes économies sans même s’en rendre compte !

Article tiré du site internet de la FQCC.

Lien de l’article complet: c’est  ICI

Partagez VOS bons conseils en commentant ci dessous !

2 thoughts on “Trucs & Astuces en VR: Planifier ses vacances et son budget !

Leave a Reply

Your email address will not be published.