La vie sociale dans les parcs de VR aux États-Unis!

Dernièrement, sur ce blogue, j’affirmais dans un billet que la socialisation qui agrémente la vie dans les campings du sud des États-Unis constitue un des meilleurs antidotes connus contre la déprime hivernale. Il suffit de passer un coup de fil à nos proches demeurés au pays pour comprendre combien l’hiver qui ne cesse de s’étirer commence à leur peser. J’avais cependant oublié de préciser une condition importante à cette socialisation : la barrière linguistique.

Journée d’élection au Riverside RV resort d’Arcadia

Plutôt que de rester au pays à combattre la rigueur du temps froid, à subir les caprices de la météo et à rouler sur des routes aux conditions hasardeuses, les Québécois qui optent pour un hiver en camping, à la chaleur, dans le sud des États-Unis, profitent d’un avantage dont on ne parle pas assez souvent à mon avis : la socialisation. Rehaussée par la chaleur et la présence du soleil, la socialisation constitue sans doute le meilleur des antidotes à la déprime saisonnière.

Nouvelles du Sud au Pioneer Village par Normand Nantel !

dsc00671-edited-1

L’histoire de Normand sous le soleil de Floride: 

Dix jours se sont déjà écoulés depuis notre arrivée et le ménage tire à sa fin, du moins pour ce qui est de l’ouverture de la maison. Je viens de terminer le lavage extérieur et je m’attaque maintenant aux plates-bandes qui ont grand besoin de désherbage. Ensuite, l’auto passera sous la brosse pour qu’elle retrouve tout son éclat. Somme toute, il faut presque deux semaines pour s’installer confortablement mais après… On enfile nos habits de snowbirds et nous voilà bien en selle pour «l’hiver».