Journée d’élection au Riverside RV resort d’Arcadia

Plutôt que de rester au pays à combattre la rigueur du temps froid, à subir les caprices de la météo et à rouler sur des routes aux conditions hasardeuses, les Québécois qui optent pour un hiver en camping, à la chaleur, dans le sud des États-Unis, profitent d’un avantage dont on ne parle pas assez souvent à mon avis : la socialisation. Rehaussée par la chaleur et la présence du soleil, la socialisation constitue sans doute le meilleur des antidotes à la déprime saisonnière.

On le sait, les personnes qui passent les mois d’hiver au Québec affichent une nette préférence à demeurer sagement à la maison. Cette habitude s’explique en grande partie par la différence du confort entre celui de la maison et la froidure qui règne à l’extérieur. Ajoutons à cela la courte durée de l’ensoleillement quotidien, une noirceur qui arrive trop tôt pour que toutes les conditions soient réunies afin de nous enlever le goût de sortir.

D’ailleurs, même le langage employé en témoigne de cet état d’esprit. Qui n’a pas employé l’expression « les longs mois d’hiver » pour désigner la période s’étalant de la fin-novembre à la mi-mars ? Pourtant ces mois ne sont pas plus longs que les autres mois de l’année, même que le plus court, février, en fait partie.

Cet hiver particulièrement, alors que, jusqu’à maintenant, j’ai eu l’occasion de séjourner dans une dizaine de campings différents, j’ai vraiment pris la mesure de ce phénomène et de ses effets. Partout où je me suis présenté, j’ai noté la présence d’une vie communautaire intense et diversifiée.

Parmi les facteurs expliquant la chaleur de cette socialisation, le plus important me semble la présence de plusieurs caravaniers de long séjour dans ces campings. Ces saisonniers, comme on les appelle, fréquentent souvent depuis plusieurs années le camping dans lequel ils ont établi leurs quartiers d’hiver. Ils s’y sentent chez eux et y ont développé un fort sentiment d’appartenance.

Conséquemment, puisqu’ils savent qu’il y demeureront des semaines, voire des mois, ils ont tendance à s’impliquer dans l’organisation d’activités de toutes sortes. Après tout, à la retraite, il faut bien occuper ses temps libres. Pour illustrer un des aspects de l’importance que revêtent les loisirs sur un terrain de camping, lors de ma présence au Toby’s RV Resort situé à Arcadia, il y quelques semaines, j’ai été témoin d’une journée d’élection.

Les résidents de ce terrain allaient voter pour élire les membres du comité de loisir pour l’année qui vient. Pourtant, à la mi-avril, tous les Québécois présents (environ 50 % de la population de ce camping) auront repris le chemin du retour pour la maison. Postuler à un poste au comité des loisirs pour l’année qui vient montre à quel point, la clientèle du Toby’s est constituée de personnes fidèles qui y reviennent année après année.

En plus des activités organisées, dans tous les terrains fréquentés cet hiver, j’ai été souvent témoin d’activités spontanées de socialisation. Ainsi, au Riverside RV Resort, un terrain magnifique, méconnu des Québécois qui s’est joint à la chaîne encore en octobre dernier, chaque après-midi, aux alentours de 16 h, il se trouvait un caravanier pour presser la poire d’une trompette à vélo fixée à l’échelle de la caravane à sellette voisine de mon VR. Immédiatement, les résidents du coin répondaient à l’appel et arrivaient apportant leur chaise, une consommation à la main, pour un 5 à 7 décontracté — dans ce cas-ci, l’expression 4 à 6 serait plus appropriée —. Tous les jours, entre 10 et 15 personnes provenant des véhicules limitrophes, y tenaient une conversation animée, joyeuse et ponctuée de nombreux éclats de rire.

Ce phénomène, je l’ai rencontré dans tous les campings qu’ils soient à majorité anglophone, à majorité francophone ou à population mixte. Souvent, d’ailleurs, des membres des deux communautés s’y retrouvaient pour fraterniser.
J’ai également noté que cette socialisation bon enfant favorisait l’intégration des visiteurs de court séjour dont la présence apportait aux résidents une touche de variété à leur rencontre quotidienne.

Il faut souligner qu’à l’opposé des caravaniers saisonniers qui, avec le temps, ont développé un fort sentiment d’appartenance à leur milieu, les visiteurs de court séjour ont plutôt tendance à considérer un terrain de camping comme un simple camp de base duquel ils partiront pour découvrir les attractions des environs.

Pour eux, s’intégrer dans un groupe déjà formé et très lié n’est pas une démarche qui va de soi. Il appartient donc aux saisonniers de leur tendre la main et de les inviter à participer à leurs réjouissances, ce qu’ils font d’ailleurs avec assez de facilité. Après tout, que l’on soit saisonniers ou voyageurs, nous sommes tous animés des mêmes passions : le plaisir du caravaning, la recherche du soleil et de la chaleur dans un décor de plein air décontracté et teinté de camaraderie.

L’île de South Padre : un peu des tropiques au large du Texas

Prenez des vacances tropicales

Partez en vacances sur une île tropicale réputée pour ses feux d’artifices que l’on peut admirer six mois par année. C’est un lieu où vous pouvez parcourir 55 km de plages parmi les plus larges et les plus propres qui soient. Essayez la planche à voile ou allez observer des dauphins. Vous n’avez pas à voyager si loin pour trouver ce paradis à longueur d’année. Il est tout juste au large de la côte du Texas, dans le comté de Cameron, et il a pour nom île de South Padre. Même en janvier, vous y trouverez des températures qui oscillent autour de 20°C.

Restez avec nous, visitez l’île

On compte dix centres de villégiature Encore près de l’île de South Padre. Plusieurs sont à moins d’une heure de route. L’île de South Padre est facilement accessible par le pont Queen Isabella, depuis Port Isabel. Prenez la route 100 et allez vous amuser sur l’île.

Nous avons concocté quelques idées que vous pourriez apprécier à l’occasion de vos excursions sur l’île de South Padre.

Amoureux de la nature, réjouissez-vous

thinkstockphotos-177884449Le South Padre Island Birding and Nature Center est un lieu de prédilection des ornithologues amateurs. Apportez vos jumelles et mettez-vous à l’abri dans l’une des cinq caches d’observation d’oiseaux du site. On y trouve une promenade de plus d’un kilomètre et une tour de cinq étages d’où vous pouvez profiter d’une magnifique vue sur les terres et la mer.

Dirigez-vous ensuite vers Sea Turtle Inc. et informez-vous au sujet de la mission de cet organisme voué au sauvetage, à la réhabilitation et à la remise en liberté des tortues de mer. Les tortues sont hébergées ici avant de pouvoir être relâchées dans leur habitat naturel.

Pour une expérience au grand air, que diriez-vous d’une excursion d’observation de baleines et de dauphins ? Montez à bord d’une croisière en mer conçue en fonction du repérage des dauphins. Plusieurs groupes de dauphins vivent dans les eaux environnantes à l’année.

La plage, c’est la vie !

Les plages de l’île de South Padre ont été créées pour la relaxation. Comme l’île ne fait qu’environ 0,8 km de largeur, vous n’êtes jamais plus qu’à quelques pas de la mer. Les températures douces, l’eau calme et le soleil forment un mélange parfait pour votre journée passée à la plage. Vous pouvez même suivre une leçon sur la façon de construire les meilleurs châteaux de sables !

Mettez votre chapeau de cowboy et montez en selle pour une randonnée à cheval ou essayez un sport nautique comme le paravoile, le kitesurf ou la motomarine. Testez votre équilibre avec une planche à rame ou une planche hydro propulsée. Il s’agit d’un véritable terrain de jeu pour les amateurs d’eau, avec de nombreux fournisseurs de services prêts à vous louer de l’équipement et à vous montrer comment vous en servir.

Pour ce qui est de la pêche, vous pouvez choisir de rester près de la côte ou de vous aventurer au large. Venez avec votre propre bateau ou louez-en un sur place. Si vous préférez, jetez la ligne à partir du rivage et voyez ce qui mord. Il y a des restaurants dans les environs qui se feront un plaisir de cuisiner ce que vous aurez attrapé.

Au-dessus et au-dessous des vagues

Enfilez votre gilet de sauvetage, saisissez une rame et partez à l’aventure en kayak ou en canoë. Vous préférez peut-être revêtir un casque et partir en motomarine ? Des tours d’une heure et demie sont offerts à ceux et celles qui désirent glisser dans leur visite une randonnée à toute vitesse à travers les vagues. Pour quelque chose d’un peu moins rapide, montez à bord d’un bateau banane de six places ! Plusieurs fournisseurs sont là pour vous louer tout ce dont vous avez besoin pour vous divertir sur l’eau.

Plongez sous les vagues et explorez un monde que l’on voit rarement. Des instructeurs vous montreront comment faire une plongée en mer simple. Pour ceux et celles qui ont de l’expérience, faites une plongée vers le navire naufragé Texas Clipper. Entrez dans l’intimité de la vie marine en explorant son monde. Vous pouvez louer de l’équipement sur place ou apporter le vôtre. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit d’une expérience que vous n’oublierez pas de sitôt.

Vous n’êtes pas prêt à faire de la plongée sous-marine ? Que diriez-vous de la plongée en apnée ? Explorez l’estuaire de Laguna Madre, où l’eau n’a qu’un mètre ou deux de profondeur, ce qui est idéal pour tous les niveaux, de débutant à expert.

Dorlotez-vous, relaxez-vous, recommencez

thinkstockphotos-479607710Pour une petite île, South Padre propose d’excellents commerces. Vous y trouverez de très beaux cadeaux pour vous et vos amis. Une fois votre envie de magasinage assouvie, le moment sera venu de visiter l’un des nombreux spas et de vous laisser gâter. Vous sentirez vos soucis s’évaporer grâce à un massage donné par un spécialiste de la relaxation.

Après avoir pris soin de votre apparence extérieure, vous pourrez vous concentrer sur l’intérieur de votre corps en vous offrant quelques gâteries. Il y a plus de 50 restaurants, bars et boîtes de nuit sur l’île de South Padre. On y trouve des restaurants à hamburgers et des rôtisseries sur le bord de la plage, ainsi que plusieurs endroits où l’on sert des fruits de mer. Il y a aussi de nombreux restaurants ethniques sur l’île, tout comme des restaurants-minute bien connus.

Une fois votre corps rassasié, ce sera le temps d’aller danser, de chanter dans un karaoké ou de vous détendre devant un feu d’artifice nocturne.

Peu importe ce que vous choisirez de faire, quelle que soit l’heure ou la saison, soyez assuré que votre passage à South Padre Island vous laissera des souvenirs chaleureux.

Arcadia : un voyage dans le temps à une heure de la côte !

img_8767-1

Parmi les nombreuses destinations touristiques de Floride, on peut dire qu’Arcadia est un cas unique en son genre : à tout juste une heure des plages du golfe du Mexique, on s’y sent comme dans un autre monde, loin de l’effervescence des grands centres. Cette petite ville d’à peine 7 500 habitants se trouve en effet au cœur d’une vaste campagne parsemée d’orangeraies et sillonnée par de paisibles cours d’eau – avec en premier lieu Peace River, une magnifique rivière qui invite à l’exploration des grands espaces, en canot ou en kayak.

Arcadia possède une autre caractéristique distinctive, qui demeure un secret pour plusieurs : nous sommes ici en plein « cowboy country », le surnom que l’on donne à cette région dont l’histoire a été marquée par l’élevage du bétail. Ce secteur d’activité est encore présent aujourd’hui et le passé ne semble jamais bien loin lorsqu’on visite Arcadia. Aussi, ne soyez pas surpris d’y croiser quelques cowboys… et de vous croire dans un paysage du Far West, plutôt que dans le Vieux Sud !

Les antiquaires affluent

Une chose saute tout de suite aux yeux lorsqu’on arrive sur la rue principale d’Arcadia, Oak Street : il semble y avoir un antiquaire à chaque coin de rue ! Ce n’est pas une illusion, car le centre-ville historique d’Arcadia compte la plus grande concentration de marchands d’antiquités en Floride. Le quatrième samedi de chaque mois, leur nombre explose avec la tenue d’une foire où affluent jusqu’à 120 antiquaires indépendants. Une occasion pour plusieurs d’y faire de belles trouvailles.

Avec ses nombreux immeubles bien préservés datant du début du 20e siècle – la ville ayant dû être reconstruite à la suite d’un incendie en 1905 – le cœur d’Arcadia est un endroit des plus agréables à visiter. Les restaurants y sont en général très abordables et on retrouve de sympathiques adresses comme le Wheeler’s Cafe, qui a ouvert ses portes en 1929, le populaire Slim’s Deep South Barbecue, ainsi qu’un salon de thé et un comptoir de crème glacée à l’ancienne.

La ville vous réserve aussi des surprises tout au long de l’année, notamment des défilés de toutes sortes et trois grands trois rodéos, en mars, en juillet et en octobre. Ceux-ci se déroulent au Arcadia Rodeo Arena et représentent une activité particulièrement bon marché.

Une nature sauvage à explorer

Peace River, qui coule du nord au sud et passe juste à l’ouest d’Arcadia, vaut amplement une randonnée à bord d’une petite embarcation. Deux pourvoiries, Canoe Outpost et Canoe Safari, offrent des excursions de diverses durées qui vous permettront de découvrir une nature sauvage et d’y observer de nombreuses espèces animales. Le long de votre parcours, vous pourrez entre autres y apercevoir des cerfs, des tortues, des grues, des aigrettes, et une grande variété de poissons.

L’envie vous dit d’aller un peu plus loin ? À une heure de route vers l’ouest, la ville de Sarasota est renommée pour ses nombreux festivals, ses musées (dont celui du cirque !) et ses plages.

Plaisir et détente aux portes de la ville

Comme lieu où séjourner pour profiter à fond des nombreux attraits de la région, impossible de trouver mieux que le Toby’s RV Resort. Avec ses 400 espaces pour véhicules récréatifs, ce parc du réseau Encore n’est pas seulement économique et bien localisé, il est aussi équipé d’infrastructures hors pair : piscine chauffée, spa, pavillon d’accueil, courts de tennis, salle d’exercice, sentiers de randonnée et même un étang ensemencé où l’on peut pêcher. En plus, les animaux domestiques y sont les bienvenus. L’aire de pique-nique et de barbecue sera l’endroit idéal où partager un repas avec les invités qui viendront vous y visiter.

Enfin, les amateurs de golf n’auront pas à aller très loin pour assouvir leur passion, puisqu’un parcours de 18 trous offrant des prix intéressants, le Arcadia Municipal Golf Course, se trouve à environ 10 minutes du Toby’s.

Pour une Floride tout à fait différente de celle à laquelle vous êtes habitués, vous savez maintenant où aller !

Si vous avez vous-même des repères secrets que vous aimeriez partager, n’hésitez pas en commentant cette publication !

Les centres de villégiature de Yuma en Arizona !

arabyacres_v3

Le climat idéal de Yuma, le paradis des campeurs!

Située dans le sud-ouest de l’État de l’Arizona, la ville de Yuma et sa région se trouve aux abords du fleuve Colorado et de son affluent, la rivière Gila, près des frontières avec la Californie au nord-ouest et le Mexique à l’ouest et au sud. Par l’effet d’attraction du merveilleux climat hivernal, la population de Yuma estimée à quelque 95 000 en 2015 double presque, quand plus de 85 000 retraités s’y installent durant les mois d’hiver.

Une météo imbattable!

Jouissant d’un climat désertique chaud et sec avec des hivers extrêmement ensoleillés et doux (et même chauds), « Yuma est la ville la plus ensoleillée de la planète selon le livre Guinness World Records, avec une moyenne de 4055 heures d’ensoleillement par année sur un maximum possible de 4456 heures, soit 91 % des journées d’ensoleillement possible dans une année », confirme Elizabeth Montoya, directrice adjointe des relations publiques du bureau de Guinness World Records North America.

Anecdote à ce sujet : inspiré par ce record, l’Office de tourisme de Yuma a remporté un prix pour la campagne touristique promotionnelle la plus innovatrice pour les 100 ans de l’État d’Arizona. On promettait en effet aux visiteurs de leur offrir gratuitement les repas dans les hôtels de Yuma les journées nuageuses durant l’année du centenaire. Résultat : du 11 août 2011 au 31 juillet 2012, il a fait soleil 365 jours de suite. Nombre de repas gratuits offerts aux touristes : ZÉRO!

Yuma est également la ville la plus sèche des États-Unis puisqu’elle ne reçoit que 75 mm de pluie par an – soit en moyenne seulement 16 jours dans l’année – et que l’humidité relative affiche une moyenne de 22,5 %. Quels beaux atouts météorologiques pour les snowbirds québécois voulant fuir les rigueurs de l’hiver et adoucir les douleurs de l’arthrite, des rhumatismes et d’autres maux n’aimant pas le froid!

Attraits touristiques

Yuma est donc une destination idéale quant à son climat, mais elle offre bien plus que du soleil. Les amateurs de pêche, de baignade, de ski nautique, de descente de rivière en tubes, de canot et de kayak profitent de la proximité du fleuve Colorado. Sur le plan historique, la région compte deux parcs rappelant le passé de Yuma : le parc historique d’État de la Prison territoriale (Yuma Territorial Prison) relatant la dure vie des prisonniers  – 3040 hommes et 29 femmes –, qui y ont séjourné de 1876 à 1909. azstateparks.com/Parks/YUTE/

Non loin, il y a un autre parc historique d’État appelé Quartermaster Depot. C’est un ancien dépôt militaire où on en apprend sur l’armée locale, mais aussi sur l’histoire du fleuve Colorado. azstateparks.com/Parks/YUQU/

Un autre attrait fort visité est le musée Castle Dome Mines et son village fantôme, sur le passé minier de la région. www.castledomemuseum.org/

Enfin, la proximité avec le Mexique est attrayante. La petite ville d’Algodones, dans l’État de la Basse-Californie au Mexique, est à seulement 11,2 km de Yuma. Elle attire des milliers de Canadiens et d’Américains qui profitent des soins de santé – médecins, dentistes et optométristes peu chers –, ou qui y vont juste pour le plaisir d’aller manger des mets mexicains dans leur pays d’origine!

curling Camping dans la région

Selon l’Office de tourisme de Yuma, la région compte 23 000 emplacements de camping pour véhicules récréatifs. Parmi ceux-ci, quelques centaines sont répartis dans sept centres de villégiature Encore, dont six sont certifiés exclusivement pour les personnes retraitées âgées de 55 ans et plus : Cactus Gardens RV, Capri RV, Desert Paradise RV, Foothill Village RV, Araby Acres RV et Mesa Verde RV. Le Suni Sands RV, seul parc de VR Encore à Yuma à ne pas être certifié pour les aînés, est reconnu comme étant le parc de RV le plus sympathique de Yuma (The Friendliest Park in Yuma).

Un long séjour hivernal à Yuma devrait vous convaincre d’y retourner tous les ans : non seulement la météo est idéale et il y a un bon nombre d’attraits culturels et de plein air dans la région, mais comme vous l’avez vu avec les sept centres de villégiature Encore, le choix des terrains de camping est vaste, si l’envie vous prend de varier!

Site de l’Office de tourisme de Yuma : www.visityuma.com

Bonnes vacances !

10 bonnes raisons de vivre (l’hiver) en Floride! (Par Normand Nantel)

collage-9132016-v1-1-2

Vivre les températures d’été à l’année peut être invitant pour qui n’apprécie pas beaucoup l’hiver comme on le connaît au Québec. La neige, la gadoue, la glace, le froid sibérien qui ne semble pas vouloir se terminer et la bagnole qui refuse de démarrer, sans oublier la pelle: autant de situations qui meubent nos pensées de paysage buccoliques parmi les palmiers, le soleil et la plage.

Plusieurs québécois ont déménagé leurs pénates en Floride, et ce depuis plusieurs années, pour y vivre à plein temps où tenter l’aventure commerciale, principalement concentrés dans les agglomérations de Miami, Orlando, Naples, Fort Lauderdale et Boca Raton, à titre d’exemple. En complément, la saison froide québécoise amène son lot important de touristes nordiques, année après année et souvent jusqu’à 75-80 ans. Nous faisons partie de cette délégation qu’on surnomme les Snowbirds. Nous séjournons légalement ici durant 6 mois et je demeure convaincu qu’un tel régime prolonge notre existence de quelques bonnes années.

Récemment, la publication Web francophone French District, y allait d’un article traitant du sujet de vivre en Floride, en proposant 10 bonnes raisons convaincantes et intéressantes. En voici un résumé que je veux partager avec vous.

La Floride : L’hiver est très court (si on peut appeler cela un hiver), la fiscalité est plutôt douce, on y trouve de très bonnes écoles, l’immobilier est attractif, la nature est préservée, des plages pour tous les goûts, l’offre culturelle ne cesse de grandir… vous hésitez encore?

1. La lumière du matin est un enchantement
En Floride, entre 7h et 8h30 du matin, sortir sur son balcon ou dans son jardin, charger les cartables des enfants dans la voiture, aller prendre son café au coin de la rue, sont autant d’occasion de profiter des premiers rayons si doux du soleil. Les photographes amateurs et professionnels y adorent la lumière naturelle des matins, pour exprimer pleinement leur talent.

2. L’hiver dure entre… 2 et 10 jours
L’hiver à Miami, la température descend et frôle parfois le zéro. Ce jour là, on sort sa petite laine qui sent la naphtaline, les coquettes dégainent les bottes et manteaux, on s’appelle entre amis pour se plaindre que l’hiver est rude, et surtout, on se ressource de fraîcheur. Car le reste de l’année, bermuda, gougounes et t-shirtsrestent l’uniforme officiel.

3. La nature est omniprésente
Les arbres sont somptueux et protégés, les Everglades offrent un terrain de jeu exceptionnel pour les amateurs de randonnées et de safari-photo; à Miami par exemple, le quartier de Coconut Grove, offre une densité incroyable d’arbres et de plantes tropicales.

Toute la Floride est peuplée de nombreux animaux sauvages : un couple de paons qui traversent la route et vous snobent en bloquant la circulation, un alligator qui se fait bronzer les écailles alors que vous circulez à vélo en famille sur un petit chemin dans les Everglades, un raton laveur qui grignote vos restes de pique-nique… Vous allez vivre avec les bêtes en Floride et faire du vélo au milieu des alligators!

4. Les plages sont immenses et pour tous les goûts
L’État est bordé d’océans sur ses trois côtés et possède plus de 1400 km de côtes, sans compter les milliers de km de baies et d’avancées. Pas étonnant, donc, qu’il existe des plages partout, pour tout le monde et tous les âges, les goûts et les humeurs.

5. L’immobilier est attractif
L’immobilier dans le Sunshine State offre de belles opportunités pour les investisseurs étrangers. Les prix sont souvent inférieurs à ceux trouvés sur le sol européen, le Dollar reste moins fort que l’Euro, la fiscalité est moins contraignante qu’en France, et les Français sont friands de soleil.

6. L’économie se diversifie et la fiscalité est douce
La Floride devenant de plus en plus attractive, les services aux particuliers et aux entreprises se développent, et ce, dans tous les domaines. Si la main d’œuvre locale ne peut répondre à tous vos besoins, la Floride est un État où le bon vivre, le système éducatif, le coût de la vie, la météo, l’environnement, la fiscalité et l’offre de loisirs vont faciliter votre politique de recrutement.

Alors que vous souhaitiez lancer une entreprise de technologie, un service aux particuliers, une société d’import-export ou une marque de luxe, la Floride est un état qui vous apportera probablement un marché local, une première implantation pour accéder au grand marché américain ou en bonus une ouverture vers les pays sud-américains.

La Floride bénéficie d’une fiscalité plutôt clémente mais bien spécifique par rapport aux 49 autres États américains. Par exemple, elle ne prélève pas d’impôt sur le revenu des personnes physiques, et cette règle est formellement inscrite dans sa constitution. À l’époque où la Floride était infestée de crocos et ne connaissait pas la climatisation, c’était un moyen plutôt efficace d’attirer l’immigrant.

7. Il y a d’excellentes écoles pour vos petits génies
La Floride a recherché ces dernières années (et cela a très bien marché) à attirer de jeunes familles afin de dynamiser son territoire, et les autorités locales ont très bien compris que cette politique devait passer par un système éducatif de qualité. L’investissement a créé un cercle vertueux, les bonnes écoles attirent les bons élèves qui incitent les écoles à la recherche de l’excellence.

8. La sécurité est… sécurisante
La police est très présente en Floride. C’est bien pour votre sécurité, moins bien pour votre porte-monnaie en cas d’excès de vitesse. La Floride, et notamment Miami, a beaucoup investi dans la sécurité ces dernières années. C’est bon pour le tourisme, et ce qui est bon pour les touristes est bon pour la Floride.

9. L’offre culturelle se développe
Concerts, musées, évènements, l’offre floridienne ne cesse de croître. Bien sûr, la Floride ne sera jamais New York ou Chicago, cependant Miami, St Petersburg, Naples, Orlando ou encore Fort Lauderdale, multiplient les lieux et les moments de culture.

10. La communauté française et francophone est très présente
Il y a les chiffres officiels (provenant essentiellement des registres des Français établis hors de France tenus par les consulats), cependant tous les français qui vivent en Floride savent que la réalité est bien plus importante.

Vous chercherez peut être à fréquenter surtout des américains en Floride pour faciliter votre intégration, néanmoins un bouchon Lyonnais, une soirée French Wine and Cheese, un apéritif saucisson, olive et Bandol frais, vous permettront de savourer un petit moment à la française, qui vous manquera sûrement après quelques mois ou semaines, en Floride. Et n’oubliez pas qu’expliquer à un dentiste son problème de gingivite, à un plombier ses tracas de plomberie, à un agent immobilier son projet d’acquisition, sera peut-être plus facile en français.

Article tiré du blogue de Normand Nantel. Merci Normand!

Fort Lauderdale en VR : encore plus que les (splendides) plages!

collage-982016-v2

L’emplacement extraordinaire de celle que l’on surnomme la « Venise d’Amérique », avec sa multitude de canaux et ses kilomètres de plages donnant sur l’océan Atlantique, serait déjà amplement suffisant pour en faire une destination prisée des voyageurs. Ajoutez à cela une riche vie culturelle et artistique, un centre-ville fourmillant de boutiques et de restaurants réputés, ainsi qu’une brochette d’événements d’envergure, et vous obtenez l’une des villes les plus visitées de tous les États-Unis, avec plus de 10 millions de touristes qui s’y aventurent chaque année.

Avec pas moins de trois parcs de VR situés à proximité de Fort Lauderdale, le réseau Encore est particulièrement bien représenté dans la région. Que vous résidiez au Breezy Hill, au Highland Woods ou encore au Sunshine Holiday Ft. Lauderdale, cette ville au climat tropical et aux hivers doux et secs vaut largement le déplacement – et même plusieurs!

Des activités pour tous les goûts

Tous ceux et celles qui connaissent Fort Lauderdale depuis un bon moment s’entendent sur une chose : la ville s’est métamorphosée ces vingt dernières années et ne ressemble plus en rien à celle que prenaient d’assaut les étudiants lors de leur semaine de relâche annuelle, le fameux Spring Break. Il s’agit maintenant d’une destination qui vibre à l’année longue et qui attire tant les familles que les voyageurs plus aisés. Cela se voit d’ailleurs sur les 11 km de plages que compte la ville (le double si on inclut l’agglomération) : très propres, bien aménagées et facilement accessibles, elles sont parfaites pour se détendre au soleil et faire trempette dans l’océan. Si certaines sections sont particulièrement animées, d’autres sont de vrais petits havres de paix. À vous de choisir!

Peu importe où vous planterez votre parasol, vous serez toujours à quelques pas d’une grande variété de restaurants – offrant des cuisines de partout dans le monde – et de boutiques qui invitent à la flânerie. Ne manquez pas d’aller vous promener sur le boulevard Las Olas, une élégante artère bordée de palmiers et parsemée de galeries d’art et de terrasses invitantes. En poursuivant votre ballade vers l’ouest, vous atteindrez l’une des institutions culturelles les plus réputées de Floride : le Broward Center for the Performing Arts, un complexe offrant un choix de concerts, de comédies musicales, de ballets et d’opéras. Tout juste en face, vous trouverez également le populaire Museum of Discovery and Science.

La nature (et beaucoup d’eau) au détour d’une rue

C’est plutôt d’une pause nature dont vous avez envie après la baignade? Le Hugh Taylor Birch State Park, entouré de l’océan et du canal longeant la côte, est un véritable oasis tropical en plein cœur de la ville. Accessible par un tunnel depuis la plage, cette réserve naturelle propose de courtes pistes de randonnées où l’on peut observer la faune et la flore locales, ainsi qu’un lagune d’eau douce de près de deux kilomètres sur laquelle on peut naviguer à bord d’un canoë ou d’un kayak.

Ce cours d’eau ne représente qu’une toute petite partie du réseau dense de canaux qui sillonnent la ville : plus de 250 km de voies navigables fréquentées par quelque 40 000 embarcations de tous types! Chaque année, à la fin du mois d’octobre, un salon nautique international réunit d’ailleurs à Fort Lauderdale 125 000 participants de partout dans le monde. Pour cette ville qui vibre à tout ce qui touche le nautisme, cet événement représente une manne touristique et économique sans pareil.

Bien entendu, nul besoin de posséder sa propre embarcation pour larguer les amarres : vous pouvez monter à bord d’un bateau-taxi pour explorer la ville ou même faire un tour guidé en gondole, pour une ambiance « vénitienne »! Et n’oublions pas l’océan, avec les nombreux bateaux qui proposent des sorties au large des côtes.

Au cœur d’une région touristique sans pareil

Située à 40 km au nord de Miami et comptant pour voisines immédiates Hollywood et Pompano Beach, Fort Lauderdale profite de sa localisation unique pour offrir aux voyageurs ce qu’il y a de mieux en matière de vacances au soleil.

Pourquoi ne profiteriez-vous pas de votre prochain séjour dans l’un de nos parcs de VR de la région pour partir à sa découverte?

Les trésors d’Arcadia et les beautés du lac Okeechobee en Floride!

sunbeltblog_photo_8-1

Vous avez choisi de passer l’hiver sur la côte du Golfe de la Floride, près de Fort Myers ou de Sarasota, par exemple? Pour pimenter l’un de vos weekends sous le soleil, nous vous proposons une escapade originale dans la petite ville d’Arcadia. Un conseil: gardez de la place dans le coffre de votre voiture ou de votre VR car vous pourriez rapporter quelques trésors!

Vous avez plutôt choisi le Sud de la côte Atlantique comme point d’ancrage ou encore, vous ne voyez pas d’inconvénient à faire un peu plus de route? Nous vous suggérons alors une sortie sur les rives du lac Okeechobee. Videz la mémoire de votre appareil photo avant de partir car vous prendrez des clichés toute la journée tant la nature y est resplendissante!

Arcadia et ses antiquités!

Coquette ville d’un peu plus de 7 500 habitants située dans le comté de DeSoto, au sud-ouest de de la Floride, à l’intersection de la US 17 et de la route d’État 70, Arcadia siège au cœur d’une région du Sunshine State connue pour son passé agricole. La canne à sucre et les agrumes y sont d’ailleurs encore cultivés, comme en témoignent les champs et les orangeraies, nombreux à proximité.

Même si la nature se fait invitante, avec ses cours d’eaux paisibles navigables en canot et boisés parfaits pour la randonnée, les visiteurs se rendent à Arcadia avant tout pour en voir le centre-ville historique, où est concentré un nombre record de marchands d’antiquités.

Voyez-vous, à cause de la présence de tous ces objets d’une autre époque, planifier une excursion à Arcadia, c’est un peu comme organiser un court voyage dans le temps, loin de l’effervescence des grands centres, dont on peut apprécier la modernité en temps normal, mais qu’il fait bon quitter à l’occasion pour un univers plus traditionnel. Et puisqu’Arcadia s’autoproclame «la plus belle petite ville de Floride», rien de mieux qu’une visite pour vérifier si vous êtes d’accord avec l’affirmation!

Le meilleur moment pour s’y rendre est le quatrième samedi du mois, alors qu’une grande foire d’antiquités y est organisée, de 8h à 15h. Jusqu’à 120 antiquaires indépendants se joignent aux commerçants locaux pour y présenter leurs précieuses marchandises. Les amateurs de toute la Floride s’y donnent rendez-vous très tôt en matinée et ils profitent de leur passage pour prendre le lunch dans l’un des cafés de la ville.

Si vous décidez d’y aller et que vous aimez votre visite, sachez qu’Arcadia vous réserve d’autres surprises. Plusieurs rodéos y sont présentés, notamment en mars et à l’automne, et des défilés de toutes sortes sont inscrits au calendrier, tout au long de l’année.

Lors de votre passage, n’oubliez pas de visiter notre beau parc de VR Toby’s, situé directement à Arcadia. De nombreux Québécois ont fait de cet établissement de 406 emplacements leur second chez soi. Profitez de votre passage pour faire une pause relaxation au bord de la piscine et détendez-vous dans le bain à remous. Faites comme chez vous!

Grande nature à Okeechobee

Vous aimez la pêche, les promenades en bateau et, surtout, le vélo et la randonnée dans des sentiers panoramiques? Si c’est le cas, faites un saut à une centaine de kilomètres à l’est d’Arcadia, dans la portion nord des Everglades, là où se trouve la petite ville d’Okeechobee, un lieu de villégiature érigé sur les rives du majestueux Lake Okeechobee, le «Big O», comme le surnomment les locaux. Cette véritable mer intérieure, le «cœur liquide» de la Floride, est le plus grand lac d’eau fraîche de la Floride et le deuxième plus grand de tous les États-Unis, après le lac Michigan.

On planifie une excursion au lac Okeechobee si l’on veut passer une journée à marcher ou à faire du vélo dans un cadre idyllique. Il faut savoir qu’autour du lac se trouve un sentier de randonnée panoramique de 220 kms, en grande partie pavé et construit au sommet de la digue Herbert Hoover, haute de 35 pi. Vue spectaculaire assurée!

Toute l’année, mais encore plus l’automne et l’hiver, on peut y admirer une faune aussi colorée que variée: plusieurs espèces d’oiseaux, entre autres des aigrettes et des hérons, des dindons sauvages et même des lamantins et… des alligators. On est en Floride après tout!

Si l’aventure vous intéresse, sachez que les sentiers panoramiques de la partie nord du lac, là où se trouve la ville d’Okeechobee, ont la réputation d’être les plus accessibles et d’offrir les points de vue les plus saisissants sur les paysages naturels environnants. Comme pour toute sortie en nature dans la région, il est conseillé de se munir de crème solaire et de chasse-moustiques et de s’en enduire généreusement avant le départ.

Bonnes vacances!

 

Idées Excursions: Harlingen, au Sud du Texas

sunbeltblog_photo_5-1

Vous planifiez de passer l’hiver dans le Sud du Texas, par exemple au parc de VR Victoria Palms, à Donna? Pourquoi, alors, ne pas prévoir une excursion d’une journée dans la jolie ville d’Harlingen?

Située au cœur de la vallée du Rio Grande, à quelques 50 kms du Golfe du Mexique, Harlingen est connue avant tout parce qu’on y trouve l’un des neuf sites du réputé World Birding Center, le Harlingen Arroyo Colorado. Que vous soyez un ornithologue expert ou que vous n’ayez jamais observé d’oiseaux de votre vie, vous adorerez votre visite dans cet endroit extraordinaire.

Pourquoi observer les oiseaux ici?

Il faut savoir que la région du Rio Grande, au Sud du Texas, est reconnue comme étant le meilleur endroit où observer des oiseaux aux États-Unis. Plusieurs espèces rares et bien souvent menacées, telle la majestueuse grue blanche, s’y arrêtent lors de leur migration annuelle, alors que d’autres, comme le geai vert, un magnifique petit passereau, y vivent en permanence.

Environ 540 espèces d’oiseaux ont été répertoriées dans la région et chaque année, plus de 40 000 visiteurs des quatre coins du monde s’y rendent pour les observer en milieu naturel.

Le Harlingen Arroyo Colorado

On considère le Harlingen Arroyo Colorado comme étant la porte d’entrée des neufs sites du World Birding Center, puisqu’il est facilement accessible à partir des autoroutes US 77 et US 83.

Établi au cœur même de la ville d’Harlingen, l’endroit a la particularité d’avoir été érigé sur le site de deux parcs naturels différents, le Hugh Ramsey Nature Park, à l’est, et le Harlingen Thicket Nature Park, à l’ouest. Tous deux longent la rivière Arroyo Colorado (le mot espagnol arroyo signifie courant). Leurs sentiers de randonnée, relativement courts (2,5 km dans chacunes des sections) et toujours bien entretenus, sont accessibles gratuitement tous les jours, du lever au coucher du soleil.

Quel que soit le point de départ de votre visite (on trouve un stationnement dans chacune des deux parties), vous êtes sûr de pénétrer chaque fois dans un endroit qui semble hors du temps. Ici, le calme règne et la nature reprend ses droits.

L’observation d’oiseaux, mais aussi de papillons, de petits mammifères et de reptiles, est à son meilleur dans la section du Hugh Ramsey Nature Park, entièrement boisée. Pour favoriser la biodiversité, arbres, arbustes, plantes et fleurs ont été plantés un peu partout et l’endroit est maintenu en parfait état par des employés et des bénévoles inspirés par la mission du World Birding Center.

La section ouest, Harlingen Thicket, moins densément boisée, vaut elle aussi la visite, puisqu’on peut également y observer là de nombreuses espèces d’oiseaux et de papillons.

On conseille vivement aux visiteurs d’apporter avec eux de l’eau, du chasse-moustique et de la crème solaire et de toujours rester dans les sentiers. Un centre des visiteurs de deux étages, d’une superficie de 674 m2 (soit 7 250 pi2) est présentement en construction au Hugh Ramsey Nature Park.

(Pour info : www.theworldbirdingcenter.com/harlingen.html)

D’autres idées d’excursions

Bien d’autres excursions sont possibles à partir d’un point d’ancrage dans le Sud du Texas, à commencer par une journée inoubliable à South Padre Island. Cette station balnéaire se trouve à l’extrême pointe sud de l’état, sur Padre Island, entre Port Isabel et Corpus Christi, à environ 200 km dans le Golfe du Mexique. N’ayez crainte, l’île est reliée au continent par un point-jetée.

L’endroit a des allures de paradis sur Terre avec ses 54 km de plage de sable blanc, ses eaux chaudes et ses réserves naturelles où l’on peut observer oiseaux (encore !) et tortues. Tout le monde y trouvera son compte: on peut y pêcher, y visiter un phare, y pratiquer de nombreuses activités nautiques (il est facile de louer de l’équipement sur place), y faire de la randonnée, s’amuser dans un immense parc aquatique et finir cela à l’une des bonnes tables de la ville, sur fond de coucher de soleil.

Vous avez envie d’une sortie plus culturelle? Mettez alors à l’agenda une visite à l’International Museum of Art & Science (IMAS), à McAllen, toujours au Sud du Texas. Le plus important musée de la région à se consacrer à l’art et à la science propose aux visiteurs des expositions temporaires aux thèmes fascinants. Par exemple, Here be dragons, à l’affiche jusqu’au 5 septembre, explore la représentation du dragon dans l’art, la littérature, le folklore, la religion, l’histoire et la science. Le prix d’entrée pour un adulte est de 7$US (5$ pour les 55 ans et plus).

Alors, vous nous y rejoignez l’hiver prochain?