Quelques bons conseils pour bien choisir l’assurance de son Véhicule Récréatif

seniorcouple-1-1Pour pouvoir profiter de votre véhicule récréatif en toute quiétude, il est bien sûr nécessaire de vous munir d’une bonne assurance. Devant la variété d’options offertes sur le marché, la recherche d’une couverture d’assurance adaptée à vos besoins vous demande de tenir compte de plusieurs facteurs. Laissez-nous vous offrir quelques conseils qui vous aideront à faire un choix éclairé lorsque viendra le temps de renouveler le contrat d’assurance de votre VR, ou encore d’assurer une nouvelle acquisition. 

Comparez les prix de plusieurs assureurs

Le domaine de l’assurance est devenu plus compétitif ces dernières années, avec l’arrivée de nouveaux joueurs proposant maintenant des protections pour les VR. Sans aller jusqu’à parler d’une situation d’abondance comme dans l’assurance automobile, il y a tout de même une offre suffisamment variée pour qu’il soit intéressant d’obtenir des soumissions de plus d’une compagnie. Les prix peuvent varier significativement d’un assureur à l’autre, alors n’hésitez pas : magasinez !

Parmi ces compagnies répondant aux besoins des caravaniers, on retrouve notamment Aviva (par le biais du courtier Leclerc Assurances, spécialisé dans les VR), La Capitale, Promutuel, La Personnelle et L’Unique. Dans tous les cas, il est à noter que vous obtiendrez une réduction de votre prime en assurant plus d’un véhicule auprès du même assureur. Le fait d’être membre de certains organismes peut aussi permettre de profiter d’une réduction supplémentaire – c’est le cas de la Fédération québécoise de camping et de caravaning (FQCC), qui fait a noué une entente avec Aviva au bénéfice de ses membres.

Choisissez en fonction de ce que vous ferez avec votre VR…

L’utilisation que vous comptez faire de votre VR pendant l’année sera déterminante pour choisir quel type de contrat vous procurer. Ferez-vous de brèves escapades dans les régions environnantes ou de plus longues excursions aux États-Unis ? Êtes-vous un campeur saisonnier ? Votre véhicule sera-t-il entreposé plusieurs mois au cours de l’hiver ? Au moment de magasiner votre assurance, il est essentiel que vous donniez ces indications au courtier ou au représentant de la compagnie afin d’obtenir la meilleure couverture qui soit pour vos besoins.

…en particulier si vous allez au Mexique !Un incontournable : vous devez absolument vous munir d’une assurance spécifique si vous avez l’intention de traverser la frontière mexicaine avec votre VR – ce que vous pourriez avoir envie de faire si vous résidez dans l’un des parcs de VR Encore du sud du Texas, par exemple. Il est préférable de le faire avant de partir qu’une fois rendu aux États-Unis. L’assureur que vous aurez choisi pourra négocier pour vous avec une compagnie au Mexique afin de vous offrir un contrat conçu en fonction de la législation dans ce pays – passable différente de la nôtre.

Vérifiez attentivement ce qui est couvert

L’assistance routière est évidemment un élément central de toute assurance et les conditions peuvent varier d’une compagnie à l’autre. Vous devez vérifier si les services de dépannage et de remorquage sont inclus partout au Canada et aux États-Unis et dans quelle mesure les frais d’urgence sont couverts – pensons aux frais de location, d’hébergement, de repas et possiblement de rapatriement. Pour les voyages aux États-Unis, en particulier, notez que l’on recommande fréquemment de se munir d’une couverture de 2 millions de dollars en responsabilité civile.

Autre point à considérer en magasinant votre assurance : l’option « valeur à neuf », qui peut valoir la peine lorsqu’on pense à l’investissement majeur que représente un VR. De plus, à la différence d’une assurance auto, celle d’un VR doit tenir compte des effets personnels qui y demeurent en permanence. Veillez à ce que votre contrat vous couvre pour un montant suffisamment élevé en cas de perte ou de vol.

Enfin, assurez-vous en tout temps de bien lire tous les détails du contrat (et les petits caractères !) et n’hésitez pas à poser des questions pour éclaircir tout doute.

Renseignez-vous sur le service après-vente

Personne ne souhaite devoir faire une réclamation, mais il faut se préparer à toute éventualité et, en bout de ligne, c’est sur ce point que l’on jugera la compétence d’un assureur. Faites affaire avec une compagnie bien implantée dans le domaine de la protection des VR et qui est réputée pour son service à distance, étant donné que les demandes d’indemnisation se font habituellement loin du domicile. Un bon truc : demandez à des amis caravaniers qui ont eu des réclamations à faire s’ils sont satisfaits du service reçu.

Et l’année prochaine…

À l’échéance de votre contrat, rappelez-vous qu’il pourrait valoir la peine d’aller tâter le marché une nouvelle fois pour voir si une offre plus avantageuse n’est pas apparue. Il n’y a rien de plus normal que de vouloir voyager l’esprit tranquille… tout en étant le plus économe possible !