Le Portrait: Découvrez George, Gérant du Breezy Hill!

 

●    Nom : Galiounghi
●    Prénom : George
●    Fonction exercée depuis 5 ans déjà
●    Poste occupé : Gérant du Parc
●    Lieu de travail : Parc de VR Breezy Hill à Pompano Beach, en Floride
●    Sport favori : le football 
●    Signes particuliers : Au camping, ce fier papa d’un garçon de 15 mois parle avec tout le monde. Vous avez une question ? Il se fera un plaisir d’y répondre.

Au grill…

1.    À quoi ressemble une journée pour toi? 

Ma journée de travail commence à 8h, une heure avant que le bureau d’accueil ouvre ses portes. Je profite de cette première heure pour vérifier les réservations en cours : je note qui quitte, qui arrive et quel type de VR ces nouveaux clients possèdent. Je m’assure que l’emplacement qui leur a été octroyé leur convient bien pour qu’ils profitent au maximum de leur séjour. De 9h à 17h ou 18h, je supervise l’équipe d’employés, je conseille les résidents, je planifie les activités à l’horaire, je m’assure que tout aille bien pour tout le monde, quoi ! Ça n’arrête pas, surtout en haute saison, de Novembre à Avril. Une fois la journée terminée, le retour à la maison se fait toujours très bien car je demeure à seulement 10 minutes en voiture du Breezy Hill.

2.    Tu travailles alors que les gens que tu côtois sont en vacances. Ça ne te dérange pas ? 

Non, pas du tout ! Nos clients sont détendus et j’aime bien cela. L’équipe de 9 employés permanents, dont je fais partie, ne peut pas prendre de vacances à l’hiver et au printemps, lorsque l’achalandage est au plus fort. On en prend alors l’été, comme bien des gens dans d’autres secteurs d’activités.

3.    Les gens disent que le Breezy Hill est un petit Québec, est-ce vrai et pourquoi ? 

C’est tout à fait vrai et c’est ce qui distingue notre parc de VR de bien des autres dans la région. Une bonne partie de notre clientèle vient du Québec et cela crée une ambiance chaleureuse inégalée. Nos résidents québécois sont excellent dans l’organisation d’activités dans le parc. Ils ne manquent jamais d’idées !

4.   Quand on te demande ce qu’il y a de beau à faire ou à voir dans les environs, que recommandes-tu ?

J’adapte toujours mes recommandations aux goûts des clients. Il y a tout de même des incontournables, comme les plages, tout près, les centres commerciaux, les casinos, les meilleurs endroits où pêcher… Il y a vraiment beaucoup de choix ! 

5.    Après ces 5 années en poste au Breezy Hill, il y a certainement de beaux moments qui t’ont marqués. Y en a-t-il qui te viennent en tête?

Je dirais que ce que je préfère le plus, ce sont les grandes activités thématiques que nous organisons. Les soirées d’Halloween et de Noël, les 5 à 7 en chansons sur le bord de la piscine, les danses country, etc. Les résidents adorent ça et leur enthousiasme est vraiment contagieux !

6.    Si tu devais décrire en 3 mots ton parc de VR à quelqu’un qui pense à venir au Sud de la Floride l’hiver prochain, quels seraient-ils ?

Le plaisir. La famille. L’amitié. Le Breezy Hill, c’est vraiment ça ! 

7- As-tu quelque chose à ajouter en terminant ?

Je tiens à remercier tous les campeurs du Québec qui ont résidé au Breezy Hill, les anciens qui reviennent années après années comme les nouveaux. Ce sont eux qui font de notre établissement un endroit aussi extraordinaire. Merci à toutes et à tous!

Paroles de Campeurs: L’histoire de Brigitte Dupras et Jean-Claude Thibault à Pompano Beach

Photo---160722-(FR)-Blog-Testimonial_V1.3

La Floride en VR!

Le Sunshine State, Brigitte Dupras et son mari Jean-Claude Thibault le connaissaient bien, pour l’avoir visité à plusieurs reprises au cours de leur vie. Toutefois, jusqu’à l’an dernier, ils n’avaient jamais opté pour le camping comme mode d’hébergement, pour la simple et unique raison qu’ils ne possédaient pas de véhicule récréatif. Il était temps de changer les choses!

La petite histoire:

Résidents de Laval, les Dupras-Thibault ont toujours mené une vie très active. Parents de trois enfants, aujourd’hui adultes, ils ont possédé un temps une tente-caravane, puis une tente (oui, dans cet ordre!) et même un bateau, dans lesquels ils ont passé de belles vacances en famille.

Même si les enfants ont grandi, le couple ne s’est pas assagi pour autant. Brigitte travaille présentement à mi-temps comme animatrice pour l’organisme communautaire La Clé des champs, qui offre des services aux personnes souffrant de troubles anxieux. Après avoir longtemps été à l’emploi d’Hydro-Québec, Jean-Claude, quant à lui, est maintenant un retraité qui a la bougeotte.

Sur la route:

À l’automne 2015, Brigitte et Jean-Claude ont eu la piqûre du caravaning. « À force de parler voyage, on a eu le goût de s’acheter un véhicule récréatif, raconte Brigitte. On s’est rapidement entendu sur une chose: on ne voulait pas du neuf. On a opté pour le très usagé en achetant une autocaravane Triple E 1986 en bon état. Elle nécessitait tout de même quelques réparations, comme on pouvait s’y attendre. Nous les avons faites faire sans tarder ».

Pour leur premier voyage, le couple a misé sur un classique, un séjour de cinq semaines sur la côte Atlantique de la Floride, en y ajoutant toutefois un élément surprise: le père de Brigitte, un dynamique octogénaire féru de voyages lui aussi, serait de la partie.

Après avoir fait un peu de recherche, le trio choisit comme point d’ancrage le Parc de VR Breezy Hill, un établissement de 587 emplacements situé à Pompano Beach, tout près de Fort Lauderdale et à quelques kilomètres de plages magnifiques. Le père de Brigitte, un habitué de longue date de la Floride, savait que l’endroit avait très bonne réputation.

Les trois complices prennent la route du soleil au début février 2016. Jean-Claude prend le volant du VR, alors que son épouse et son père le suivent à bord d’une voiture. « Nous avons fait le trajet en quatre jours, à notre rythme. Nous n’étions pas pressés, alors je considère que ça s’est bien déroulé », relate Brigitte.

Cinq semaines au soleil!

Leur séjour au soleil d’un peu plus d’un mois a passé en un clin d’œil. Les voyageurs se sont immédiatement sentis bien accueillis au Parc de VR Breezy Hill, qu’ils ont jugé «beau, bien entretenu et juste assez grand pour qu’on s’y sente chez soi».

Le calendrier d’activités de l’établissement, toujours bien garni, a comblé les deux hommes. Du début à la fin à des vacances, des jeux de cartes, de même que des parties de billard et de shuffleboard, ont égayé leur quotidien. Brigitte s’est joint à eux au moment d’aller à la plage et elle n’a manqué aucune partie de golf, les terrains étant nombreux non loin du camping.

«En arrivant au parc de VR au mois de février, on a eu l’impression que l’on s’intégrait dans une grande famille, puisque de nombreux caravaniers y séjournaient depuis le début de l’hiver», analyse Brigitte. Celle-ci estime qu’au moment où ils y sont allés, environ la moitié des occupants du camping étaient des Québécois francophones. «L’ambiance était excellente, vraiment très chaleureuse», note-t-elle, ravie.

Et l’an prochain?

Les Dupras-Thilbaut comptent-ils renouer avec la Floride l’hiver prochain? Ils n’ont pas encore pris de décision. «Pour l’instant, tout est ouvert… On étudie plusieurs options. Il y a tellement d’endroits à découvrir!», s’exclame Brigitte. «Tout ce que je sais, c’est que personnellement, je fixe la durée maximale de notre séjour à deux mois. Plus longtemps, je m’ennuierais trop des enfants!».