Paul au parc de VR Sunshine Travel : une balade à vélo qui vire à l’aventure !

La semaine dernière, alors que nous séjournions au Sunshine Travel RV Resort de Vero Beach, sur la côte est de la Floride, à mi-chemin entre le nord et le sud, l’idée nous vint d’une balade à vélo. Soit dit en passant, ce camping constitue jusqu’à maintenant notre plus belle découverte de l’hiver. Il représente l’illustration parfaite du camping rural type que je décrivais récemment sur mon autre blogue. D’ailleurs, nous ne sommes pas les seuls à avoir craqué pour ce camping, puisque les circuits caravanes vers la Floride organisés par la FQCC s’y arrêtent régulièrement pour quelques jours. Mais je reviens à la balade à vélo dont je souhaite vous parler.

Deux jours plus tôt, alors que nous roulions sur le large trottoir adjacent au camping et longeant la route CR-512, un petit panneau indicateur portant les mots Rail Trail avait attiré l’attention de Michelle. De mon côté, trop occupé à pédaler, j’avais rapidement associé ces mots à Rails-to-Trails Conservancy, un organisme ayant pour mission d’utiliser l’emprise d’anciennes voies ferrées, aujourd’hui désaffectées, pour en faire de magnifiques pistes cyclables.

Une brève recherche sur Internet me mena à un article de 2012 publié dans le VeroNews, le journal du comté d’Indian River. On y rapportait l’inauguration d’un segment de piste cyclable faisant partie de la Trans-Florida Railroad Trail qui reliait la Sebastian River Middle School à Fellsmere, une petite municipalité située à l’ouest de Sebastian et de Vero Beach.

L’article parlait toutefois d’un segment d’une longueur de deux miles, ce qui était bien peu. Cette nouvelle, qui datait de plus de quatre ans, décrivait aussi les projets à venir pour cette piste cyclable. Misant sur les années écoulées depuis cette annonce, il me sembla légitime d’imaginer que, depuis, la piste se serait allongée pour la peine. Malheureusement, l’avenir allait me ramener les pieds sur terre.

Ce jeudi-là donc, en roulant sur le trottoir, on se rendit jusqu’à la voie maritime qui s’étire sur presque toute la côte est de la Floride, l’Intracoastal, comme on la nomme ici. Sur le chemin du retour, alors que nous avions déjà parcouru un peu plus d’une vingtaine de kilomètres, Michelle suggéra d’allonger notre balade en faisant un crochet sur la fameuse piste annoncée. D’ailleurs, en arrivant près de l’école, on pouvait l’apercevoir du trottoir de la CR-512.

Même si, dans l’article lu la veille, la Middle School était présentée comme le point de départ, une fois sur la piste, nous fûmes à même de constater que celle-ci allait tout autant dans la direction est que dans la direction ouest. Pas de souci, la journée était belle, la brise légère et le soleil en feu.

L’ouest nous ramenant en direction du camping, la direction est s’imposa comme cap à privilégier pour débuter. De petits ponts de bois enjambant les milieux humides, un fond de petites pierres concassées et agglutinées, une végétation abondante, il était on ne peut plus agréable de s’y promener. Un plaisir de très courte durée puisque, moins d’un kilomètre plus loin, la piste s’interrompait à l’entrée d’une « Gated Community ». À l’entrée, une barrière bloquait les automobiles dont le conducteur ne possédait pas le code d’accès, mais aucun obstacle similaire sur le trottoir, ce qui nous incita à découvrir ce que cachaient ces rues emmurées.

Une vingtaine de minutes plus tard, nous reprenions la piste en direction inverse en souhaitant cette fois-ci qu’elle soit plus longue, beaucoup plus longue. Après être passés devant l’école pour une deuxième fois, nous roulions cap à l’ouest.

Moins de deux kilomètres plus loin, les choses commencèrent à se dégrader. Petit à petit, la piste devenait plus étroite et le fond de gravier laissait passer herbe et arbustes. Au début, la longueur de l’herbe témoignait qu’on l’avait tondue, mais au fur et à mesure que nous avancions, la piste rétrécissait à vue d’œil et le sol devenait de plus en plus raboteux, à un point tel qu’il nous fallut descendre du vélo et marcher à côté.

Que faire ? Rebrousser chemin ou continuer ? Un coup d’œil sur le trajet enregistré par l’application Sport Tracker de notre téléphone indiqua que nous avions traversé la plus grande partie de la jungle et que nous allions croiser une route à quelques centaines mètres devant nous.

Plus nous avancions, plus le fond sablonneux de la piste — si piste il y avait encore — devenait incertain. Racines et arbustes aux branches acérées couraient sur le sol. Il me fallait constamment porter attention où je mettais les pieds, d’autant plus que ce jour-là, j’avais gardé mes sandales plutôt que de chausser mes espadrilles. Ne voulant rien empirer, je jugeai plus prudent de ne pas créer davantage d’insécurité chez Michelle en lui disant de faire attention à d’éventuels serpents. Heureusement, nous étions en milieu d’après-midi car, si la brunante nous avait surpris, je ne sais trop quels monstres affamés auraient pu à tout moment surgir des buissons.

Comme l’avait prévu notre téléphone, la route croisa notre trajet au bon endroit. Les jambes égratignées, fatigués d’avoir poussé nos vélos dans ce qui nous était apparu une jungle, il nous fit grand plaisir d’enfourcher à nouveau nos montures pour, moins de dix minutes plus tard, retrouver notre autocaravane.

Destination Évasion: Sunshine Travel à Vero Beach, en Floride

sunshinetravel-pool

Vero BeachUne destination méconnue qui se découvre comme un trésor!

Située sur la côte Est de la Floride entre Orlando et Fort Lauderdale, Vero Beach est une municipalité bientôt centenaire : elle a été incorporée en 1919, six ans avant la création du comté Indian River, qui lui-même fait partie de la région nommée Treasure Coast (Côte du trésor). On raconte qu’un galion espagnol transportant un trésor a fait naufrage au large de cette côte en 1715, emporté par un ouragan. Le nom est resté… et peut-être aussi l’espoir de trouver un coffre rempli de pièces d’or! Cette dénomination a aussi permis de se différencier de la région de Miami, dénommée Gold Coast (Côte de l’or).

De nombreux lacs et rivières traversent la Côte du trésor le long de l’océan Atlantique, en particulier la rivière appelée Indian River, qui fait partie d’un système de lagune du même nom, plus vaste et bordé d’étroites bandes de sable. «L’Indian River est une voie navigable de 246 kilomètres de long formant un long estuaire bordé par de nombreux îlots, recevant les eaux douces de plusieurs cours d’eau qui se mélangent à l’eau de mer» (source : Wikipedia). Traversant Vero Beach, la lagune de l’Indian River constitue une partie importante du réseau de canaux et de voies navigables appelé Intracoastal Waterway. Dans cette zone, on peut pratiquer de nombreuses activités nautiques, telles que le bateau, la pêche, le ski nautique, le kayak et d’autres sports aquatiques. Le bord de mer du comté Indian River s’étire sur près de 42 km.  

Météo et jardin botanique

Doté d’un climat très agréable, Vero Beach enregistre une température moyenne annuelle de 22,6 °C, avec un minimum de 17,8 °C et un maximum de 27,4 °C. Les mois les plus secs sont de novembre à février; ils affichent une température de 21 °C et une moyenne de 5 cm de pluie (6 cm en décembre). Faisant partie de la Côte du trésor, les trois principales plages de Vero Beach sont surveillées par des sauveteurs de 9 h à 17 h. Ce sont les suivantes : South Beach, accessible à l’extrémité est de la route 656 (State Road 656) au bout de la 17e Rue (17th Street), direction est; la plage du parc Humiston le long de la promenade de l’Océan (Ocean Drive) et celle du parc Jaycee Park, adjacente à Conn Beach. Vero Beach a également d’autres plus petites plages accessibles sans frais par des sentiers et passages piétonniers, par exemple Riomar Beach, Sea Cove, Sea Grape Trail, Sexton Plaza et Turtle Trail.

Parmi les attraits touristiques, la nature de la région prend ses plus beaux atours au Jardin botanique McKee (McKee Botanical Garden), anciennement appelé McKee Jungle Gardens. S’étendant sur 7,3 hectares le long de l’Indian River, ce jardin luxuriant, fondé en 1932, mais fermé de 1976 à 2001, a retrouvé ses lettres de noblesse depuis son ouverture, le 18 novembre 2001. En plus de posséder de nombreuses espèces indigènes et exotiques, ce jardin est enregistré au Registre national des sites historiques américains. Il propose des manifestations artistiques et culturelles, notamment des sculptures, des musiciens… et une fascinante exposition sur l’art avec des briques Lego, du 5 novembre 2016 au 7 mai 2017: 13 sculptures contenant plus de 300 000 Lego! C’est à voir! (fermé les lundis)

Hébergement à Vero Beach

Pour profiter des beautés de la nature de la région de la Treasure Coast, le parc Sunshine Travel RV Resort à Vero Beach est tout indiqué. Il est très facilement accessible juste à la sortie de l’autoroute I-95 et est heureusement peu bruyant, bien qu’il soit près de la route. Détenteur du certificat d’excellence 2016 de TripAdvisor, ce parc de VR de 291 emplacements, bien ombragés, est ouvert à l’année. «Les campeurs viennent ici pour les plages publiques, gratuites, de Vero Beach, et pour la tranquillité de notre site», déclare Nancy, la réceptionniste qui répond avec un sourire dans la voix.

Si on ne veut pas se rendre à la plage, la piscine et ses palmiers donnent une touche caribéenne à l’endroit. Il y a beaucoup d’activités sur place, dont des cours d’aquaforme, de la danse, des jeux (fer à cheval, pétanque, jeu de palets – shuffleboard), des sessions de musique, de l’artisanat, un minigolf, du volleyball… Non loin, on peut aller jouer au golf (trois terrains) et pêcher en haute mer. Vero Beach est une jolie petite ville de bord de mer à découvrir, notamment pour ses excellents restaurants le long de la lagune.

Le parc Sunshine Travel RV Resort : un «trésor» de camping à ne pas manquer!